Campbellton: la situation doit être réglée

M. Gilles Lanteigne, PDG de Vitalité, j’écris au nom de la Coalition pour les droits des aînés et des résidents des foyers de soins concernant l’état déplorable qui existe dans la zone 5, telle la fermeture de l’hôpital régional et de la salle d’urgence au public et ceci jusqu’à nouvel ordre.

Ce n’est pas acceptable pour les gens de parcourir de longues distances pour des besoins médicaux, en particulier pendant une situation d’urgence.

Parallèlement à cela, le fait d’avoir une population vieillissante dans le nord de la province augmente également le risque pour les gens de consulter un médecin.

En plus de cela, il y a le verrouillage de la région par la pandémie. Qu’attendez-vous que les gens fassent? La mairesse de Campbellton a exprimé, à juste titre, ses préoccupations. Cette fermeture a paralysé sa communauté. Elle a été très ferme en mettant la santé et la sécurité de ses citoyens avant tout. Vous avez été cité, le 12 juin 2020, dans le Telegraph Journal que «tous les intervenants de l’Hôpital régional de Campbellton ont été mobilisés pour s’assurer que tout était en place pour fournir des soins de qualité et assurer la sécurité des patients et du personnel. Notre processus est en place, notre personnel est formé et dispose de l’équipement de protection individuelle dont il a besoin pour faire son travail.»

Ceci est contraire aux renseignements que nous avons reçus. Nous sommes informés que les infirmières travaillent «à chaque étage», y compris les zones de COVID-19 à l’intérieur de l’hôpital et qu’il y a une pénurie de masques N95. Comment expliquez-vous cela au public?

La Dre Russell a déclaré que l’hôpital régional relevait de l’autorité sanitaire (Vitalité) et non du gouvernement provincial. L’autorité sanitaire doit s’assurer que le personnel de l’hôpital peut être correctement protégé avec des masques N95 et de l’équipement de protection individuelle (EPI) ainsi que maintenir des protocoles de sécurité en restreignant les zones de travail du personnel. Il y a quelques jours, il y a eu trois nouveaux cas, deux sont des travailleurs hospitaliers, le troisième cas est un contact étroit. Combien d’autres seront annoncés aujourd’hui?

Nous demandons qu’une enquête publique soit menée dans la zone 5 sur ce qui n’a pas fonctionné, avec de fortes recommandations. La situation de Campbellton doit être réglée.

Les gens spéculent sur ce qui n’a pas fonctionné dans cette région. Les médias sont limités au nombre de questions qu’ils peuvent poser lors des conférences de presse. Quelque chose de terrible ne va pas ici; ne pensez-vous pas? Au quotidien, les chiffres augmentent. Quelqu’un est absolument responsable. En tant que président et directeur général, vous avez la responsabilité d’assurer la sécurité de toutes les personnes sous votre juridiction. Vous avez également la responsabilité d’être transparent envers le public, de vous assurer que l’équipement de sécurité est fourni à l’hôpital afin que tout le personnel soit en sécurité dans son environnement de travail.

J’attends avec impatience votre réponse à cet égard.

Cecile Cassista
Coalition pour les droits des aînés et des résidents des foyers de soins
Riverview