AGA du Réseau de santé Vitalité: des lunettes roses

Il fallait être bien assis pour suivre l’assemblée générale annuelle (AGA) du Réseau de santé Vitalité, sur le web, le 23 juin dernier.

À écouter les propos de la présidente et de la direction générale, tout a bien été durant la dernière année au sein du réseau de santé francophone.

Aucun problème, tout va bien dans le royaume!

Depuis l’AGA 2019, il n’y a eu aucune coupure de services, aucune contestation des décisions du réseau, à les entendre.

Pourquoi alors avons-nous eu les difficultés suivantes au sein du réseau Vitalité; fermeture de tous les services à l’Hôpital régional de Campbellton (HRC) en pleine pandémie, fermeture de l’urgence à l’HRC, muselage du personnel médical par le Réseau, difficultés au Centre hospitalier Restigouche, transfert du Centre provincial d’excellence pour jeunes de Campbellton à Moncton par le ministère de la Santé et incapacité du Réseau à recruter le personnel requis pour maintenir les services dans les régions rurales (en particulier à Campbellton)?

N’oublions pas la saga du fameux plan pour relever les défis du système de soins de santé du Nouveau-Brunswick soumis par les deux régies de santé et qui proposait la fermeture la nuit de trois urgences du Réseau de santé Vitalité, encore en milieu rural.

Les fermetures d’urgences ont été annulées cinq jours plus tard par le premier ministre, mais le plan n’a pas encore été abandonné.

La présidente et la direction ont publiquement affirmé que le conseil d’administration avait adopté une résolution appuyant la fermeture la nuit de trois urgences du réseau en décembre 2019.

Cette affirmation a été faite devant le Comité des comptes publics et dans les médias, mais contestée par des membres de ce conseil d’administration. Après deux réunions du conseil, personne n’a vu cette fameuse résolution.

Malgré le cadre de transparence du Réseau et la démission de deux membres élus du conseil d’administration, une demande pour recevoir cette résolution a été refusée par le Réseau.

Il faudra sans doute encore une fois une intervention de l’ombud pour la recevoir, si elle existe vraiment.

Par contre, il est vrai qu’avec des lunettes roses, tout va bien dans le royaume, «Han Madame», comme dirait Rino Morin Rossignol!

Jacques Verge
Dieppe