Un phénomène quasi universel

Je suis d’accord avec les propos de l’Acadie Nouvelle sur cette question: le nombre d’agressions sexuelles est à la hausse et il me semble que c’est un phénomène quasi universel. Pas facile à expliquer sur le plan sociologique.

À une autre époque, la consommation d’alcool et surtout le commerce clandestin de l’alcool défrayaient les manchettes. D’honnêtes gens, disait-on, étaient impliqués dans ce commerce lucratif, très lucratif.

La loi a sévi et certains y ont même perdu leur chemise et peut-être leurs culottes.

Quant aux agressions sexuelles, de gros noms font les manchettes chaque semaine. Un autre phénomène clandestin qui n’est point à la veille de partir.

Je pense que l’on peut s’attendre à peu près à tout dans ce domaine. Et pas dans cinq ou dix ans. Chaque jour nous rapporte de nouveaux incidents d’agression sexuelle dans toutes les couches de la société.

Marcel Arseneau
Moncton