J’ai pris connaissance depuis quelque temps dans les médias, incluant l’Acadie Nouvelle, que le premier ministre Blaine Higgs songe à déclencher des élections générales au cours des prochaines semaines.

Par contre, le Parti libéral du Nouveau-Brunswick, par la voie du député Roger Melanson, de la région de Dieppe, soutenait sur les ondes de Radio-Canada, le 26 juillet, qu’une telle élection serait une dépense inutile de l’ordre d’un million de dollars.

J’ai hâte que le premier ministre, Blaine Higgs prend son courage à deux mains et décide ce que plusieurs citoyens souhaitent ardemment, soit le déclenchement d’élections générales pour la mi-septembre.

Nous savons que les deux principaux partis politiques, soit les libéraux et les progressistes-conservateurs ont chacun 20 sièges à l’Assemblée législative.

Chaque fois qu’il se tient un vote, le parti au pouvoir, soit le Parti conservateur, doit faire des courbettes pour obtenir l’appui, d’un tiers parti, soit du Parti vert ou de l’Alliance des gens.

N’oublions pas qu’il y a deux sièges vacants et un troisième, dans la région de Sussex, qui balance sur la branche, et dont l’avenir est plus qu’incertain.

Je souhaite que le premier ministre, Blaine Higgs, prenne la seule décision qui peut faire cesser l’indécision sur le plan électoral, soit de déclencher des élections vers la mi-août.

Des élections générales auraient donc lieu avant la chasse à l’original à la fin septembre.

Marcel Arseneau
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle