Ce parti mérite notre appui

L’équipe éditoriale de l’Acadie Nouvelle a récemment rencontré le chef du Parti vert, David Coon, pour connaître ses opinions sur les différentes questions qui intéressent la population de la province à l’approche de l’élection du 14 septembre.

Nous croyons souvent, à tort, que le Parti vert n’est préoccupé que par une question majeure, soit l’environnement. Ce n’est pas le cas de M. Coon.

Quelques années passées, le Parti vert du Nouveau-Brunswick était un parti marginal. Toutefois, lors de la dernière élection, en 2018, ce parti a présenté plusieurs candidats et trois ont été élus.

En 2020, le Parti vert nous présente un programme solide et des candidats dans presque toutes les 49 circonscriptions de la province. C’est donc un parti qu’il faudra prendre au sérieux le jour du scrutin.

Cette année, il est à se demander si ce parti peut nous réserver des surprises lors de l’élection en faisant élire plus de trois candidats.

Allons-nous connaître «cette petite vague verte» dont nous a parlé l’Acadie Nouvelle à la suite de sa rencontre éditoriale avec le chef du Parti vert, David Coon?
En parlant d’élections avec des gens de mon entourage ainsi qu’avec des connaissances plus au nord de la province, plusieurs se disent prêts «à voter vert». Ce parti, disent-ils, mérite notre appui.

Le 14 septembre prochain, nous verrons si le Parti vert a mérité la confiance d’un pourcentage important de la population comme le démontrent les récents sondages.

Marcel Arseneau
Moncton