Félicitations à David Coon et à Kevin Vickers

Je désire féliciter les deux chefs qui se sont exprimés en français lors du Grand débat des chefs 2020 sur les ondes de Radio-Canada, le mercredi 9 septembre. Comment croire qu’en 2020 seulement deux chefs sur cinq peuvent s’exprimer en français dans une province bilingue.

Messieurs Coon et Vickers ont su démontrer qu’ils n’ont pas peur de parler le français même si leur langue première est l’anglais. Je ne peux pas comprendre que M. Higgs n’ait pas essayé d’en faire autant après avoir promis en 2018 qu’il apprendrait le français. Ce n’est certainement pas de cette manière qu’il aura la confiance des Acadiens.

Je déplore les commentaires des deux analystes du débat concernant l’erreur de M. Vickers à la question portant sur la culture. De dire qu’il aurait dû s’exprimer en anglais s’il ne pouvait pas comprendre les questions en français n’était pas pertinent. Culture et agriculture sont deux mots qui se ressemblent beaucoup. Même si sa langue première était le français, il aurait pu mal entendre la question. Je désire le féliciter de toujours parler français lorsqu’il s’adresse aux auditeurs de langue française. Ceci démontre qu’il est prêt à faire son possible pour se faire comprendre des Acadiens, ce qui n’est pas le cas de M. Higgs. Je désire lui souhaiter bonne chance lors du scrutin lundi.

Anne-Marie Frenette
Beresford