Une vraie farce

J’ai vu, à la télé, le premier des trois débats opposant Donald Trump à celui qui veut le remplacer le 20 janvier 2021, Joe Biden. Le pire président qu’ont connu les États-Unis (dixit Biden) ne débat pas, en réalité, il interrompt, invective, tente de déstabiliser, mélange les cartes, lance des attaques personnelles. Une vraie farce. L’ancien vice-président l’a traité, avec raison, de clown.

Ceux qui ont apprécié la performance de Trump sont d’une mauvaise foi crasse. Je suis convaincu que le débat opposant le vice-président Mike Pence à la colistière démocrate Kamala Harris, prévu le 7 octobre, sera d’une toute autre eau.

Maintenant qu’il sait à quoi s’attendre, Joe Biden devrait refuser de participer aux deux derniers débats. Pourquoi se plier à un exercice risible? Le motif à invoquer? Le caractère impossible de Trump.

Je doute qu’un forfait aura une incidence sur le vote du 3 novembre. Comme le stratège politique républicain Gary Sasse l’a évoqué: «Les opinions sont déjà faites. Ce débat ne devrait pas faire changer les intentions de vote». En outre, plusieurs électeurs ont déjà voté. Biden a décidément mieux à faire.

Sylvio LeBlanc
Montréal