Un objectif commun

En 2014 avait lieu la 5e édition du Congrès mondial acadien (CMA) dans la belle région de l’Acadie des terres et forêts, c’est-à-dire le Madawaska-Restigouche, le Témiscouata et le nord du Maine.

À titre de premier président élu du comité exécutif de ce grand rassemblement, il m’est permis de vous dire que notre objectif premier était la réconciliation du peuple acadien de ce grand territoire. L’objectif était aussi, sans contredit, la réconciliation des Acadiens et Acadiennes avec l’Acadie de la diaspora.

Notre deuxième objectif était de s’assurer qu’il y ait un suivi à ce grand rassemblement du peuple acadien de l’Acadie des terres et forêts et de la diaspora.

Ce congrès fut un grand succès et contribua à revitaliser le concept Acadie dans le territoire de l’Acadie des terres et forêts. Il restait à assurer le suivi.

Unis dans un esprit de coopération, nous devons assumer le devoir de conserver la mémoire collective. C’est pourquoi La Coopérative des Arcadiens Limitée s’est donné un mandat: «Vivre la fraternité des Êtres dans une expérience effective», en assurant un certain suivi au CMA 2014, et ceci, en développant: «Arcadie, Place de la Réconciliation» qui se veut l’aménagement d’un site sur une terre de 100 acres, propriété de la coopérative, située au «Petit Ouest» dans la grande communauté rurale de Kedgwick.

Par devoir de mémoire, nous devons nous réconcilier avec ceux qui habitaient le grand territoire de la Confédération Mi’gmaq, et nous l’avons fait en érigeant un Capteur de Rêve gigantesque. Celui-ci sera suivi, dans un avenir prochain, de la construction d’un tipi cérémonial ainsi que d’un tipi permanent. Nous avons l’autorisation morale des Mi’gmaq du Restigouche d’utiliser leurs symboles. Nous avons également une entente de collaboration verbale dans la réalisation de ce projet, qui comprendra notamment un pavillon de réception.

Nous devons aussi nous réconcilier avec notre histoire. Voilà pourquoi nous avons érigé une croix majestueuse, symbole du triomphe de l’amour sur la haine et de la victoire de la vérité sur le mal, qui représente la foi de nos ancêtres. Cette croix est surmontée de la plus petite des chouettes, la Petite Nyctale, symbole aviaire de la résilience du peuple acadien. Ce monument, à la mémoire de l’épuration ethnique du peuple acadien, deviendra une destination touristique afin de stimuler notre économie et nous permettre d’assumer notre devoir de mémoire.

Nous nous sommes mis d’accord avec la SANB et nous poursuivons le même but: soit l’épanouissement du peuple acadien. Voilà pourquoi, lors de son AGA 2020, la SANB a annoncé d’un commun accord, que la voie à suivre pour atteindre le but que s’est fixé La Coopérative des Arcadiens Limitée en ce qui a trait au génocide, consiste en la mise sur pied d’un comité de citoyens préoccupés au chapitre et la conséquente création d’un mouvement populaire. La SANB y apportera son soutien moral et affectera, au dit comité de citoyens, un membre de son CA à titre d’observateur. Dès lors, chacune des deux parties restera en liaison avec l’autre. L’objectif commun sera alors de créer des événements permettant que le peuple acadien puisse être informé des faits et séquelles, passés et actuels, de la Déportation des Acadiens. Et cela en vue de la mise en vigueur de mesures jugées appropriées.

Jean-Paul Savoie
Président de La Coopérative des Arcadiens Limitée