Des spécialistes sonnés

Le 3 novembre, j’ai suivi le duel présidentiel sur la chaîne RDI. En fin de soirée, les analystes étaient pessimistes quant aux chances du candidat démocrate Joe Biden d’accéder à la Maison-Blanche, considérant la perte de la Floride et l’avance prise par le président Donald Trump dans plusieurs autres États clés, notamment le Michigan et le Wisconsin.

Certains craignaient même la répétition du scénario de 2016, qui a vu le républicain enfoncer le fameux «mur bleu».

Je réalise aujourd’hui qu’aucun invité de Patrice Roy n’a suggéré qu’il fallait, avant de conclure, attendre le dépouillement des bulletins de vote acheminés par la poste, procédé utilisé majoritairement par les électeurs démocrates, vu que Trump avait mis en doute sa fiabilité.

C’est avec ces votes que Biden a repris progressivement le dessus dans quelques États déterminants, dont la Pennsylvanie.

Les invités étaient-ils si sonnés par la performance du président atypique, considérant que les sondages le voyaient largement perdant, qu’ils ont omis cette donnée capitale?

Sylvio Le Blanc
Montréal