L’originalité du 30e Salon du livre de Dieppe

Le présent commentaire se veut un complément au reportage d’Alexandre Boudreau paru dans votre édition du 9 novembre dernier (30e Salon du livre de Dieppe: une réussite malgré les embûches).

En plus de la satisfaction exprimée par les lecteurs, les amateurs de livres et les éditeurs, il faut souligner que le Salon présentait une formule originale, hybride, pandémie oblige, avec une trentaine d’activités virtuelles pour les différents groupes d’âge, qui ont été très appréciées, sans compter les nombreuses rencontres virtuelles d’auteurs dans les écoles de la région.

Notons également que le Salon du livre de Dieppe, en collaboration avec UNI coopérative financière, a distribué des Passeports lecture d’une valeur de 20$, à trois classes de 3e année, de trois écoles différentes.

C’est donc cette combinaison d’événements en personne et virtuelle, en plus du choix d’un nouveau lieu au Centre des arts et de la culture de Dieppe, qui a fait l’originalité de ce 30e Salon du livre de Dieppe.

Alain Roberge
Président
Salon du livre de Dieppe