Une injustice faite aux femmes qui ne peut être gardée sous silence

Je désire vous exprimer mon opinion concernant le degré d’injustice faite aux femmes encore en 2020. Incroyable…

On nous offre de prendre soin d’une personne âgée de 17h jusqu’à 9h le lendemain matin, c’est-à-dire pendant 15 heures, pour un total de 30$, ce qui équivaut à 2$ l’heure, prétextant que c’est la nuit.

Dans un contexte de travail de 24 heures, les heures sont divisées par 8h. Je considère que même sans formation, nous devrions être payés au moins de 16h à minuit au salaire minimum. Un gardien de sécurité, la nuit, travaillerait-il pour 30$?

Nous sommes en majorité, sinon en totalité, des femmes. Pas étonnant que les personnes qui ont besoin de service, le soir et la nuit, ne peuvent tout simplement pas trouver du personnel.

Ces employés sont disponibles pour tous les besoins de la personne et selon ses exigences particulières. Parfois, il faut vérifier sa prise de médicaments, l’aider à s’habiller, à se laver ou se coiffer, la changer de vêtement si nécessaire.

Il faut rester aux aguets toute la nuit, en plus de se lever à plusieurs reprises au moindre bruit et, surtout, si elle se lève pour aller faire ses besoins, être près d’elle pour ne pas qu’elle tombe si elle n’est pas complètement autonome.

Il faut se lever très tôt, recommencer tout le processus de la veille et faire le petit déjeuner. En plus, l’usage de notre voiture n’est pas pris en considération à moins d’un certain nombre de kilomètres.

Alors, aussi bien rester chez soi, bien au chaud, de profiter de notre soirée et dormir bien tranquillement toute la nuit sans aucune responsabilité. Ça, ça vaut de l’or en bord.

Ce qui me met tellement en colère, c’est que l’on a si peu de considération pour toutes ces femmes.

Je ne peux garder sous silence cette injustice.

Nicole R. Boudreau
Maisonnette