Le pain, c’est sacré

Là où je vais chercher mon pain, la boulangère produit chaque semaine, me dit-elle, une centaine de pains. La cuisinière, la boulangère, ce sont les oubliées de la pandémie. Ces personnes travaillent dans l’arrière-boutique sans qu’on les voie.

On dit que le pain est apparu il y a 10 000 ans. Les grandes récoltes par les premières civilisations furent l’orge, le seigle et l’épeautre. On broyait les grains entre deux pierres. Ensuite, on les mélangeait avec de l’eau et ça faisait une bouillie. C’était cette bouillie que l’on consommait. Plus tard, on l’a fait en galette.

400 ans avant Jésus-Christ, Hippocrate conseille déjà à ses congénères de porter une attention à leur alimentation.

Ces employés de la cuisine ne chôment guère. Encore aujourd’hui, on parle rarement d’eux. Gens de la cuisine, heureux qu’on vous ait. Merci à vous tous, les oubliés de la pandémie.

Léon Robichaud
Shippagan