Une décision politique

Le Centre d’excellence pour jeunes ne sera pas établi à Campbellton. Il va prendre la route du Grand Moncton. On vient d’en faire l’annonce. Cette décision était à prévoir.

Il faut le dire. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait aménagé, au cours des dernières années, une immense bâtisse annexée au Centre Hospitalier Restigouche qui devait servir à l’accueillir.Le gouvernement a annoncé qu’on ferait plutôt un Centre de traitement pour les dépendances dont les cas sont de plus en plus nombreux et plus compliqués avec dans cette annexe au CHR.

La province a certes besoin d’un Centre d’excellence pour jeunes. Les problématiques des jeunes deviennent de plus en plus complexes. Et les candidats pour ce centre sont de plus en plus jeunes. J’en sais quelque chose, j’ai travaillé au Centre Hospitalier Restigouche comme travailleur social durant des années.

Il était évident qu’il existait un groupe de lobbyistes puissants dans le Grand Moncton désireux et même décidés à ce que le Centre d’excellence soit établi dans le sud de la province. Ça se tramait depuis des années.

Il ne faut pas être naïf. La politique a joué un rôle important dans le choix du site. Le gouvernement conservateur de Blaine Higgs qui a été élu le 14 septembre dernier n’a pas pris longtemps à changer de cap.

D’ailleurs, aucun député conservateur n’a été élu dans tout le nord de la province.

Il ne faut pas oublier que du personnel hautement qualifié est absolument nécessaire pour traiter les jeunes avec toutes sortes de problèmes. La région de Moncton aura plus de chance de recruter du personnel de différentes disciplines.

Marcel Arseneau
Moncton