Restons vigilants face à la COVID-19

À l’approche d’une nouvelle année qui ressemble de plus en plus à la lumière au bout d’un long tunnel sombre, les Néo-Brunswickois peuvent être fiers du travail qu’ils ont accompli face à la menace de la pandémie de COVID-19 en 2020.

Nous avons subi quelques revers importants récemment, mais notre province s’en est remarquablement bien tirée par rapport à la plupart des autres régions du monde, grâce au leadership exemplaire de la Santé publique et du gouvernement, au dévouement inébranlable des professionnels de la santé et au travail acharné des citoyens.

Cela n’a pas été sans sacrifices énormes. Huit personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19. Des personnes ont été isolées, des familles ont été séparées. Les entreprises ont connu des difficultés. Pour les enfants, l’année scolaire a été radicalement différente. Ils devaient tous porter un masque et étaient souvent séparés de leurs pairs.

La pandémie nous a mis au défi, et cela n’est pas fini. La frustration et l’angoisse ressenties sont compréhensibles, car nous aspirons tous à une saison des fêtes normale. Nous venons de vivre dix mois de COVID-19 qui ont modifié notre vie personnelle, professionnelle et sociale.

Les médecins, les infirmières praticiennes et les infirmières immatriculées ressentent également cette frustration.

Nous éprouvons un profond sentiment de responsabilité envers nos patients, nos clients et nos résidants.

La fermeture temporaire de nombreux services de santé au printemps a retardé davantage un arriéré d’interventions chirurgicales déjà difficile. Nous avons dû travailler rapidement pour obtenir de l’équipement de protection individuel et nous adapter à la prestation de soins virtuels. Nous continuons à travailler avec des ressources limitées, encore plus mises à rude épreuve par la COVID-19, tout en observant avec vous tous la deuxième vague de la pandémie qui ravage les populations et les systèmes de soins de santé dans toute l’Amérique du Nord.

Nous ne pouvons pas perdre espoir.

Ces dernières semaines, nous avons heureusement appris que plusieurs vaccins prometteurs pointent à l’horizon de 2021. Santé Canada a approuvé un vaccin et, au moment où nous écrivons ces lignes, il est prévu d’administrer un petit nombre de doses au Nouveau-Brunswick.

En supposant que les prochaines étapes se déroulent sans problème, des millions de Canadiens – dont des dizaines de milliers de Néo-Brunswickois – pourraient recevoir un vaccin contre la COVID-19 au cours du premier trimestre de 2021.

De nombreux «si» et variables demeurent, mais cette nouvelle nous fait espérer que 2021 permettra à la vie de commencer à revenir un peu plus près de la normale. Nous espérons que cela vous redonnera un peu d’espoir.

Mais ce n’est pas le moment de vous reposer sur vos lauriers. Jusqu’à présent, nous avons relativement bien géré la pandémie grâce à notre respect collectif et individuel des consignes de la Santé publique. Les récentes éclosions étaient liées à de grands rassemblements sociaux.

La Santé publique a déterminé qu’un seul événement organisé à deux endroits au cours d’une même soirée avait entraîné 60 cas directs et indirects confirmés de la COVID-19 dans la région de Saint-Jean. C’est une leçon pour nous tous sur la facilité avec laquelle ce virus peut être transmis. Nous devons rester vigilants.

Au cours des dix derniers mois, les orientations définies par la Santé publique et le gouvernement ont évolué tout comme la science et notre compréhension de la COVID-19. Cela peut parfois être déroutant et frustrant.

Malgré la pandémie, nous devons rester gentils – entre nous et envers nous-mêmes. C’est peut-être devenu un cliché, mais il est vrai que nous sommes tous dans le même bateau.

La pandémie touche chacun d’entre nous. Nous nous en sortirons, mais nous surmonterons mieux la tempête si nous faisons simplement preuve de gentillesse, de patience et d’empathie.

La vie sera différente pendant un certain temps encore, mais nous avons des raisons d’espérer.

Nous approchons à grands pas d’une période des fêtes des plus inhabituelles où nous ne pourrons pas organiser les grandes réunions de famille et d’amis, les fêtes du personnel et les autres événements sociaux typiques.

Nous pouvons cependant demeurer en contact et célébrer les fêtes d’une autre manière. Profitons au maximum des réunions virtuelles et autres contacts sûrs.

Continuez à suivre les conseils de la Santé publique, notamment en maintenant une petite bulle sociale, en pratiquant l’éloignement physique, en portant un masque en public et en vous lavant les mains régulièrement. Protégez vos familles et vos amis et aidez à faire en sorte que notre système de santé ne devienne pas plus tendu, afin que nous puissions prendre soin de ceux et celles qui en ont le plus besoin.

Dr Jeff Steeves
Président de la Société médicale du N.-B.
Paula Doucet
Présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du N.-B.
Maureen Wallace
Présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du N.-B.