Quand saurons-nous le fond de l’histoire?

Le 10 février 2020, les deux directeurs généraux des régies de santé Vitalité et Horizon, accompagnés du ministre de la Santé, Hugh Flemming, nous annonçaient le plan des régies de santé pour améliorer les soins de santé dans la province.

Le 19 février 2020, devant le Comité des comptes publics de l’Assemblée législative, la présidente du Conseil d’administration de Vitalité et le directeur général de l’époque affirmaient que ce plan avait été adopté par le conseil d’administration lors de sa réunion à huis clos de décembre 2019.

Le 26 février, la vice-présidente du CA démissionne, affirmant que le CA n’avait pas voté une telle résolution. Le 13 mars, Jean-Marie Nadeau claquait la porte à son tour contestant cette fameuse résolution à huis clos.

Onze mois plus tard, il est toujours impossible de recevoir, malgré une demande en vertu de la loi, cette fameuse résolution qui, à mon humble avis, aurait dû être discutée en public.

Pourquoi refuser de publier cette résolution?

Il semble, selon la présidence de Vitalité et la direction du temps, qu’il y a eu une résolution. Ils l’ont affirmé en public et en comité qu’elle existe. Elle a même été envoyée au ministre de la Santé.

Nous avons reçu la «2019 12 12 Letter – Minister of Health», envoyée par le réseau Vitalité, dont la langue de travail est le français, mais sans la résolution.

Rien ne peut justifier sa non-divulgation, sauf si cette résolution ne dit pas ce qu’on nous a dit qu’elle disait!

Jacques Verge
Dieppe