Maritime Bus: une aide fédérale est nécessaire

Sénateur Percy Downe (Île-du-Prince-Édouard)
Sénateur Michael Duffy (Île-du-Prince-Édouard)
Sénateur Brian Francis (Île-du-Prince-Édouard)
Sénatrice Diane Griffin (Île-du-Prince-Édouard)
Sénateur René Cormier (Nouveau-Brunswick)
Sénatrice Nancy Hartling (Nouveau-Brunswick)
Sénatrice Judith Keating (Nouveau-Brunswick)
Sénatrice Sandra Lovelace-Nicholas (Nouveau-Brunswick)
Sénateur Percy Mockler (Nouveau-Brunswick)
Sénatrice Rose-May Poirier (Nouveau-Brunswic
Sénatrice Carolyn Stewart-Olsen (Nouveau-Brunswick)
Sénatrice Wanda Thomas Bernard (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Daniel Christmas (Nouvelle-Écosse)
Sénatrice Jane Cordy (Nouvelle-Écosse)
Sénatrice Mary Coyle (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Colin Deacon (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Stephen Greene (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Stanley Kutcher (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Michael MacDonald (Nouvelle-Écosse)
Sénateur Terry Mercer (Nouvelle-Écosse)

Chers (ères) ministres Alghabra, Freeland, Joly et McKenna, nous nous adressons à vous aujourd’hui pour attirer votre attention sur une situation qui se déroule dans les Maritimes. Nous avons appris que Maritime Bus risquait de devoir mettre fin à ses activités et que l’entreprise a demandé l’aide des gouvernements de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick afin de couvrir ses frais d’exploitation en raison de la pandémie de COVID-19.

Jusqu’à maintenant, les gouvernements de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse se sont dits prêts à soutenir l’entreprise, mais une aide fédérale plus substantielle s’avère nécessaire. Maritime Bus est un service interprovincial relevant de la compétence fédérale assujetti à la réglementation économique déléguée aux provinces.

Le service qu’elle offre est également essentiel au système de santé des Maritimes, parce qu’il comprend le transport de sang pour la Société canadienne du sang dans la région, ainsi que le transport des patients qui n’ont pas accès à certains soins de santé dans leur région (par exemple, QEII et IWK à Halifax et le centre cardiaque de Saint-Jean).

Maritime Bus n’est pas éligible à une aide financière provenant du Fonds pour l’infrastructure de transport en commun. L’entreprise n’était pas auparavant admissible à cette aide en raison des services d’autobus interurbains qu’elle offrait et elle ne l’est pas présentement parce qu’elle est à but lucratif. Cette faille doit être corrigée afin que les entreprises à but lucratif qui offrent des services de transport essentiels puissent bénéficier de ces fonds indispensables.

Il convient de noter que l’Accord sur la relance sécuritaire est également peu pratique dans cette situation. Effectivement, les petites municipalités pour lesquelles le service d’autobus interurbain est particulièrement important sont difficilement en mesure d’utiliser la formule de financement à 50/50. Il va sans dire que les communautés francophones du nord du Nouveau-Brunswick seront particulièrement touchées par les changements que propose Maritime Bus et que d’autres collectivités rurales des Maritimes pourraient également l’être si d’autres itinéraires sont suspendus.

Lorsque Greyhound a cessé de desservir certaines destinations dans l’Ouest canadien, le gouvernement fédéral a offert un soutien financier direct adapté à la situation économique de l’Ouest canadien par l’entremise de l’agence de développement économique régional. En raison du caractère interprovincial de ce service et de la nécessité de traiter les régions de façon équitable, nous croyons qu’un soutien fédéral, adapté au contexte unique des Maritimes, serait de mise.

Comme le service de VIA Rail demeure suspendu et que les compagnies aériennes ne cessent de réduire le nombre de vols dans la région, il est primordial que nous assurions la survie du service Maritime Bus. Une entente fédérale-provinciale conçue sur mesure sera la meilleure voie à suivre.