La décision la plus raisonnable

Lors de la réunion ordinaire du 8 mars, la majorité des membres du conseil ont voté pour reporter après les élections municipales la négociation du dossier du transfert des routes. Voici comment cela s’est déroulé.

«Résolution 2921-090: Que cette question soit apportée après les élections municipales.

Amendement à la proposition principale 2021-091: Que la proposition principale soit modifiée pour qu’une lettre soit envoyée au ministre Daniel Allain, lui disant que la MRT souhaiterait travailler sur le dossier des routes plus longuement avant de choisir l’option de donner les routes au gouvernement ou de les garder, ce qui amènerait les discussions seulement après les élections du 10 mai 2021.

Il est également proposé de demander au ministère de s’occuper du maintien des routes (ou nous fournir une subvention nécessaire pour le maintien des routes) pour une période de 6 mois, ce qui donnerait la chance au prochain conseil de travailler son budget afin de se préparer à toute éventualité. Adopté.»

Sur les réseaux sociaux, on retrouve beaucoup de commentaires entourant ce dossier et mon nom est ressorti à plusieurs reprises (pas toujours dans un contexte respectueux) parce que j’ai voté en faveur de cette résolution.

Au bénéfice de la population, je tiens à vous partager mon raisonnement pourquoi j’ai voté en faveur et vous aider à comprendre la complexité du dossier.

Les routes ont été transférées à la municipalité en juin 2020, et ce, malgré l’objection unanime des membres du conseil.

Le conseil a avisé le gouvernement à plusieurs reprises qu’il était financièrement impossible pour la Municipalité régionale de Tracadie de prendre les routes à moins que le gouvernement soit prêt à aider financièrement.

Plusieurs rencontres ont eu lieu à Fredericton depuis 2018 pour régler le dossier, mais en vain.

Présentement le conseil a deux options sur la table: A – Retourner les routes à la province; B – La municipalité garde les routes.

Que le conseil adopte l’option A ou l’option B, cela aura un effet négatif sur nos finances. Il ne faut pas oublier aussi le dossier des allées privées (lettre reçue du ministère des Transports avisant la municipalité que le service d’entretien et de déneigement fait par le ministère depuis de nombreuses années dans 57 allées privées de la municipalité ne serait plus offert et ne serait plus payé par le ministère.) Ce dossier doit faire partie des négociations.

Mon raisonnement: À deux semaines du déclenchement des élections municipales, si depuis 2018 la MRT n’a pas réussi à négocier avec le gouvernement, il est impossible d’en arriver à une entente dans les deux prochaines semaines. Il faut rencontrer les représentants du gouvernement et s’entendre sur ce que le gouvernement est prêt à faire pour aider la municipalité si le conseil opte pour l’option A et faire le même processus pour l’option B.

Après quoi le conseil et la gestion des finances pourront étudier les deux options en tenant compte de ce qui a été négocié dans chacune et sur lesquelles les deux parties se seront entendues.

En fin de compte, le conseil aura toute l’information pour se prononcer en faveur de l’option A ou de l’option B. Une décision bien étudiée et éclairée.

Le 3 mars, le ministre Daniel Allain s’est rendu dans notre municipalité et a rencontré les membres du conseil pour discuter du dossier. Il a mentionné que dès que le conseil aura choisi une option, plus rapidement le gouvernement pourra donner une réponse. Mais une réponse à quoi? Il faut que le gouvernement nous donne sa position sur les deux options avant que le conseil puisse se prononcer. Il a clairement spécifié qu’il n’y avait pas de date butoir pour négocier le dossier des routes et que son gouvernement était ouvert à la négociation.

Alors dans l’intérêt de la municipalité et des citoyens et citoyennes, je me suis prononcée en faveur de la résolution de reporter le dossier des routes après les élections étant donné la date rapprochée de celle-ci. Pour moi c’était la décision la plus raisonnable.

Ginette Brideau Kervin
Conseillère (Quartier 4)
Tracadie