Choisir le profit plutôt que la santé et la sécurité aurait un effet néfaste

La décision du gouvernement provincial de mettre fin au processus de demande de propositions pour la privatisation de la vente de cannabis récréatif au Nouveau-Brunswick est une bonne nouvelle pour les médecins du Nouveau-Brunswick.

La Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB) s’inquiète de la vente du cannabis récréatif depuis sa légalisation en 2018.

Les médecins du Nouveau-Brunswick estiment qu’un modèle privatisé pourrait entraîner une plus grande consommation de cannabis. Choisir le profit plutôt que la santé et la sécurité aurait un effet néfaste sur notre population, plus précisément sur les moins de 25 ans, les femmes qui allaitent et les personnes atteintes de maladie mentale.

Les ventes d’alcool et de cannabis gérées par le secteur public ne devraient pas faire l’objet d’un débat. La surveillance et la réglementation gouvernementales placent la sécurité publique au premier plan de toutes les décisions concernant la vente de cannabis et d’alcool.

La SMNB continue d’exhorter les patients à bien comprendre les risques pour la santé liés à la consommation de cannabis.

Dr Jeff Steeves
Président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick