Pas de distanciation sociale entre le gouvernement de la province et les Irving

Voulez-vous savoir ce qui se passe entre la grande famille Irving et le gouvernement du Nouveau-Brunswick?

Vous n’avez qu’à lire l’éditorial de François Gravel dans l’Acadie Nouvelle du samedi 27 mars.

Vous aurez alors une très bonne idée de l’influence de la famille Irving sur le gouvernement de notre province.

L’éditorialiste n’invente rien. Depuis longtemps, soit depuis des lunes, plusieurs citoyens du Nouveau-Brunswick croient que la famille Irving peut influencer le gouvernement dans la direction qu’il veut. Par contre, on croit toujours en certains milieux que la relation entre les Irving et le gouvernement provincial est une histoire inventée. Chacun a droit à son opinion.

On a beau dire, comme l’écrit M. Gravel, que Blaine Higgs n’est pas le seul premier ministre à prendre à cœur les intérêts de la richissime famille Irving.

Qui plus est, il paraît que tous les gouvernements de la province, tant libéraux que progressistes-conservateurs depuis Louis J. Robichaud ont tout fait pour garder des relations saines avec ce puissant empire financier.

Pas de distanciation sociale de deux mètres ou de six pieds, comme on nous le prêche depuis le début de la COVID-19, entre le gouvernement de la province et les Irving. C’est collé-collé comme le veut la tradition.

Nous savons tous que le Parti libéral a connu d’immenses difficultés aux élections provinciales de septembre 2020 sous la direction de Kevin Vickers de la Miramichi.

M. Vickers est un gentilhomme, mais il n’était tout simplement pas prêt pour devenir premier ministre de la province. Ne blâmons pas la famille Irving pour la défaite du Parti libéral. J’oserais même affirmer que ce dernier faisait plus que respecter la distanciation sociale avec la famille Irving. Il se tenait probablement loin dans le champ-centre.

J’aurais un petit conseil à suggérer au Parti libéral de la province pour trouver un chef capable de diriger la province. Ratissez la grande cour à bois et les principales industries de la famille Irving un peu partout.

Vous pourrez certainement y trouver un chef de direction bilingue qui a aidé les Irving à faire d’énormes fortunes et à gagner la confiance d’une bonne partie de la population du Nouveau-Brunswick. Vous aurez alors une chance en or de déloger Blaine Higgs de son poste et de reprendre les rênes du pouvoir. C’est un défi de taille de trouver cette personne, mais ce n’est pas impossible.

Marcel Arseneau
Moncton