Il serait important de consulter les aînés

La lettre d’Imelda Savoie, publiée dans l’Acadie Nouvelle du 9 avril dernier, traduit bien ce que les personnes seules doivent faire pour demeurer le plus longtemps possible dans leur maison ou leur appartement.

J’aurai bientôt 81 ans et je vis seul dans un appartement. Sauf que j’ai un garage pour garer ma voiture et que je n’ai pas de pelouse ni de gazon à tondre. Mais je fais tout ce qu’il y a à faire dans l’entretien de mon appartement, par moi-même, ce que Mme Savoie doit faire en vivant seule dans sa maison.

À plusieurs reprises, j’ai caressé l’idée d’avoir une deuxième personne pour vivre avec moi et partager les tâches.

Je suis un travailleur social à la retraite. J’ai œuvré 25 ans au sein du ministère du Développement social (ce ministère a changé de nom depuis mon temps). Je suis d’avis que le programme d’aide aux aînés manque parfois de transparence. Les programmes ne sont pas toujours bien connus pour aider ceux qui veulent vivre dans leur demeure, quel que soit leur âge.

De fait, il serait important de réviser tous les programmes disponibles pour aider les aînés qui veulent demeurer dans leur résidence ou leur appartement le plus longtemps possible. Cette fois-ci, il serait important de consulter les personnes aînées, comme Imelda Savoie, pour savoir ce qui ne va pas dans l’administration des programmes actuels pour aînés et quels sont les autres services capables de répondre réellement à leurs besoins.

Les travailleurs sociaux font habituellement du bon travail dans l’administration des programmes pour les personnes âgées. Il arrive parfois que l’application des normes diffère d’une région à l’autre, mais pas souvent.

Je crois que les hauts placés du ministère du Développement social sont conscients de l’impact réel des politiques approuvées pour les services aux aîné(e)s. Ces politiques sont-elles toujours bien comprises et bien administrées aux différents niveaux administratifs du ministère? J’ose croire que oui! C’est la question qu’il faut poser.

Alfred Paulin
Tracadie