Pourquoi si peu de couverture pour une nouvelle si importante

J’ai été particulièrement dérangé par le manque de couverture de l’événement majeur qu’est le démantèlement de l’Université Laurentienne par Radio-Canada Acadie, durant la soirée du 12 avril.

Selon moi, reléguer cette nouvelle en bas de vignette après les faits divers ne respecte en rien les engagements de Radio-Canada auprès du CRTC en matière de couverture d’actualité dans l’ensemble de la francophonie canadienne.

L’Université Laurentienne à Sudbury est la seule université décernant des diplômes de premier et de deuxième cycle en français dans le nord de l’Ontario.

Une telle nouvelle mérite une couverture «de bord en bord» des communautés acadiennes et francophones au pays.

Ce que la communauté francophone du nord de l’Ontario vit en ce moment mérite tout notre soutien.

Pourquoi si peu de couverture pour une nouvelle si importante qui nous touche de très près?

Elda Savoie
Shediac