Ensemble vers l’avenir

Quelle déception! Quel stress! Quel gâchis pour une municipalité rurale. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une réalité dont nous sommes de moins en moins fiers.

Premièrement, le gouvernement de l’époque nous a induit en erreur en nous faisant croire à des merveilles. Il savait très bien ce qu’il faisait pour nous, des citoyens du Nouveau-Brunswick et, de surcroit, des francophones.

Deuxièmement, la municipalité de l’époque était incapable d’être assez lucide pour comprendre et reconnaître une stratégie aussi malsaine. Ils étaient les seuls à avoir les documents en mains, mais aveuglés par une soif de pouvoir dire haut et fort: «On a réussi…Hourra!» Sans avoir la sagesse ni le désir de comprendre plus profondément les conséquences de leurs actions.

Troisièmement, les citoyens de la ville de Tracadie du temps ont été écartés du vote. Plusieurs citoyens plus intelligents avaient compris les stratégies; voilà pourquoi ils ont été privés de leur droit de vote. Vous avez bien compris, leur droit de voter. Une manipulation aussi flagrante aux yeux de la loi n’est pas acceptable.

Finalement, ce n’est pas acceptable d’avoir pris la décision de garder le fardeau des routes plus longtemps au risque de coûter très cher, et ce, pour se faire du capital politique pour les élections 2021. Je ne peux pas croire que les citoyens de Tracadie aient demandé à leurs conseillers ce fardeau, pas plus que ceux des DSL.

Pour conclure, je suis un citoyen très amer de la décision de nos représentants au conseil. Et n’essayez pas de me convaincre du contraire parce que ma confiance en a pris un coup. Je n’accepterai jamais l’influence de qui que ce soit. Je suis assez grand pour faire mon choix et c’est aussi ce que je veux pour vous.

Claude McLaughlin
Haut-Sheila