Inquiétudes dans les DSL

M. Daniel Allain, ministre des gouvernements locaux et de la réforme de la gouvernance locale, les résidents des DSL du Nouveau-Brunswick – représentant près de 33% de la population – sont généralement d’avis que les élections des DSL devraient être retardées afin de se conformer aux normes démocratiques acceptables de réalisation.

Ces élections devraient également être sous le contrôle d’Élection NB, afin d’assurer un processus plus crédible et sans apparence de conflit d’intérêts que le modèle actuellement dirigé par le ministère des Gouvernements locaux et de la réforme de la gouvernance locale, qui sont les gestionnaires des DSL depuis 1963.

Nous croyons plutôt que les efforts de votre ministère devraient porter sur l’implantation de comités consultatifs dans les 30% des DSL qui sont totalement dépourvus de système électoral.

Des résidents et des représentants de comités consultatifs des DSL tiennent à vous faire part de leurs inquiétudes concernant les élections dans les DSL avec un préavis de cinq jours pour s’enregistrer.

Jules Bossé
Membre fondateur
Association des DSL du Nouveau-Brunswick