Est-ce que ce conseiller peut continuer à nous représenter?

Lettre ouverte aux responsables du Conseil d’éducation du District scolaire francophone Nord-Est couvrant le territoire de Miscou jusqu’à la région Inkerman-Pokemouche.

Vous invitez la communauté à assumer son devoir de citoyen en allant voter aux élections des Conseil d’éducation de district le 10 mai 2021. Nous vous en remercions!

Nous sommes toutefois préoccupés par une décision récente du Conseil d’éducation du District scolaire francophone Nord-Est. Le Conseil a dû réprimander un conseiller, ce qui n’est ni une décision courante, facile, ni certainement une décision prise à la légère.

Les 1er et 3 avril 2021, vous avez dû tenir deux réunions à huis clos, suivies d’une réunion extraordinaire pour traiter de ce cas particulier.

Précédée de trois considérations pertinentes, où vous avez voté unanimement la résolution suivante: «Que soit adoptée la décision prise lors des séances en huis clos les 1er et 3 avril derniers portant sur la conduite et les propos d’un conseiller en manquement à la politique 1,4 ‘‘Code de conduite des membres du Conseil’’ lors de la rencontre virtuelle du conseil avec le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance et de ses représentants qui s’est tenue le 30 mars 2021.»

Cette résolution ne précise pas le contenu de la «décision prise» ni l’identité du conseiller réprimandé. Les parents, les citoyens et les citoyennes ont le droit de savoir, à la veille d’élire son ou sa représentante.

Est-ce que ce conseiller peut continuer à nous représenter aux prochaines réunions du CED, avant et après les élections?

Quelles conditions sont rattachées à son retour au Conseil?

Le devoir de transparence et de redevabilité du CED s’impose!

Rémi Hébert est le seul conseiller absent à cette réunion extraordinaire qui a donné lieu à cette décision unanime.

Le procès-verbal de cette réunion extraordinaire a été ratifié officiellement à la réunion régulière du CED qui s’est tenue le 13 avril dernier, toujours en l’absence de notre représentant, M. Hébert.

Celui-ci a aussi un devoir de transparence avec les personnes qui l’ont élu. Il est redevable de ses actions, notamment de ses absences de quatre des six réunions du CED en 2021. Pourquoi?

Nous sommes interpellés par les enjeux éducatifs et le bon fonctionnement de nos CED.

Gastien Godin
Paulette Sonier-Rioux
Odette Paquet
Alyre Robichaud
Carole Boucher
Pascal Blanchard
Doris Noël
Renald Paquet
Sandra Le Couteur
Maryse Mallais