À répétition constante, nos chers voisins du sud se plaisent à dire à la planète qu’elle détient l’honorable distinction d’être la meilleure démocratie du globe. Une telle fausse prétention ne tient pas la route.

Depuis la dernière élection américaine, en novembre dernier, un haut pourcentage de l’opinion publique, et surtout du côté des républicains, maintient que la défaite de leur parti est le résultat d’un vol public, car selon eux, monsieur Trump est le vrai gagnant tandis que monsieur Biden est un vilain usurpateur électoral. Pour se convaincre, ils ont même essayé de renverser leur défaite par une attaque violente du Capitole, le 6 janvier. Depuis lors, leur thèse mensongère est constamment soutenue et rappelée.

J’encouragerais donc tous les Américains à observer comment nos élections au Nouveau-Brunswick et au Canada sont respectueuses de la démocratie.

J’aimerais leur proposer un seul et simple exemple. Le lendemain des élections municipales, scolaires et autres, je n’ai nullement entendu un seul commentaire négatif de la part des candidats qui ont perdu le concours.

Trois femmes sont maintenant au poste dans les trois plus grandes municipalités de notre province. Une personnalité de race noire vient d’être élue maire à Shippagan. C’est un fait historique remarquable. Avec tous les citoyens de la province, je m’en réjouis.

Monsieur Roger Doiron, qui a dignement et vaillamment servi la municipalité de Richibouctou pendant au moins dix ans, a accepté avec dignité sa défaite. Il a même eu la gentillesse de féliciter la conseillère municipale, madame Stella Richard, pour sa victoire tout en lui souhaitant du succès. Aux États-Unis, je ne pense pas que cette façon d’agir fait partie de leurs traditions! Du moins pas depuis 2020.

Quant aux élections se rapportant au niveau scolaire, je trouve que la population ne s’y intéresse pas suffisamment. Ces personnes dirigent un système éducatif qui dépasse en coût ceux des budgets municipaux. Leur contribution doit être louangée et encouragée.

À l’avenir, ne faudrait-il pas que les citoyens et les citoyennes offrent davantage leurs candidatures? Cela aussi fait partie de la démocratie.

Alcide F. LeBlanc
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle