Il est temps que le ministère du Développement social fasse passer le montant de son exemption salariale actuelle pour les prestataires de l’aide sociale de 150$ par mois à 500$ par mois.

Nous avons besoin de davantage de travailleurs et travailleuses sur le marché du travail. Une telle augmentation de l’exemption salariale encouragerait certains prestataires de l’aide sociale à entrer sur le marché du travail et leur offrirait de la formation, du travail et, espérons-le, un emploi plus permanent.

De plus, cela permettrait aux gens qui en ont désespérément besoin et qui vivent sous le seuil de la pauvreté de toucher plus d’argent. Cela permettrait également d’alléger le fardeau des organismes sans but lucratif tels des banques alimentaires.

Cela stimulerait également l’économie locale et aiderait les petites entreprises éprouvant des difficultés, car chaque dollar supplémentaire sera dépensé dans l’économie locale.

Le moment est venu d’adopter une solution qui ne fait que des gagnants!

Daniel Légère
Président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du N.-B.
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle