Marcel Arseneau

Moncton

C’est écrit dans le ciel. Justin Trudeau multiplie les visites des différentes régions du pays en prévision des élections cet automne.

Selon l’éditorialiste de l’Acadie Nouvelle, François Gravel, le premier ministre Trudeau a visité tout récemment deux circonscriptions au Nouveau-Brunswick où la lutte pourrait être serrée le jour du scrutin.

Il s’agit tout d’abord de Miramichi-Grand Lake qui est détenue par un libéral fort populaire, mais qui a décidé de ne pas se présenter. Selon l’éditorialiste Gravel «les libéraux craignent de perdre cette circonscription aux mains des conservateurs».

Les libéraux comptent garder la circonscription de Fredericton dans leurs rangs. On se souvient très bien que la candidate du Parti vert, Jenica Atwin de la région de Fredericton qui fut élue à la dernière élection, a abandonné cette formation politique pour faire le saut chez les libéraux tout récemment. Ceci est loin de plaire à bien des gens du Grand Fredericton.

Nous savons que le Parti libéral au niveau fédéral jouit actuellement d’un très grand appui au Nouveau-Brunswick. Et la décision de Justin Trudeau d’envoyer un chèque de 500$ aux aînés de plus de 75 ans au pays plaît à bien des gens, même si c’est un montant imposable.

Il sera intéressant de suivre la prochaine campagne électorale. Est-ce que notre premier ministre, Blaine Higgs, un conservateur dur comme fer, appuiera les démarches et surtout les politiques de Justin Trudeau au cours de la prochaine lutte électorale?

À l’heure actuelle, je crois que Justin Trudeau est assez populaire pour obtenir un gouvernement libéral majoritaire au pays dès cet automne, soit au temps des récoltes.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle