L’éditorialiste de l’Acadie Nouvelle, François Gravel fut très sévère à l’endroit du premier ministre, Blaine Higgs dans le journal du mardi 11 janvier.

Il avait intitulé son éditorial «Abdication de responsabilité».

J’aurais préféré qu’il choisisse le mot responsabilités au pluriel. En fait, M. Higgs me semble avoir abdiqué plusieurs de ses responsabilités. Et pas seulement pour la COVID-19 qui est répandue un peu partout et incontrôlable, semble-t-il, mais aussi de l’étude du français ainsi que sa compréhension des Acadiens.

Le journaliste revient sur la question de l’apprentissage du français pour M. Higgs. Je crois sincèrement qu’il faut arrêter de «tanner» le premier ministre afin qu’il apprenne le français. Il est tard, beaucoup trop tard pour cet homme d’apprendre une autre langue.

Il vaut mieux, tant pour les partis d’opposition, les journalistes et le monde ordinaire de laisser M. Higgs utiliser sa langue maternelle, soit l’anglais que de le harceler à se plonger corps et âme dans une langue qu’il n’apprendra jamais. Attendons un futur premier ministre bilingue!

Le premier ministre a les mains pleines avec la pandémie de la COVID-19. En fait, tous les premiers ministres des provinces et des territoires me semblent faire leur possible pour contrôler cette crise qui a fait son chemin, semble-t-il, à travers le monde.

En ce qui a trait à l’apprentissage du français pour M. Higgs, oublions ça. S’il peut lire deux ou trois phrases d’un texte dans un français parfois pénible, ce sera un pas de géant pour Blaine Higgs.

L’éditorialiste de l’Acadie Nouvelle semble une personne sensible aux difficultés des autres. Ses éditoriaux en font foi depuis des années. Il a mis les points sur les i dans son éditorial qui dit clairement que M. Higgs a abdiqué de ses responsabilités. Je crois que le premier ministre essaie de faire le mieux qu’il peut avec son potentiel et sa compréhension des faits.

Laissons aux historiens du futur de le juger.

Marcel Arseneau
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle