Qui ne se souvient pas encore de l’éloquent discours prononcé par Martin Luther King le 28 août 1963 alors qu’il dirigeait la Marche vers Washington devant le Lincoln Mémorial afin d’obtenir l’égalité des Noirs aux États-Unis? «I have a dream.» (J’ai un rêve.)

Venons maintenant au Nouveau-Brunswick. Depuis longtemps, et surtout depuis l’arrivée en scène de notre propre Martin Luther King, l’honorable Louis-J-Robichaud, le peuple acadien réclame à sa façon, ici même au Nouveau-Brunswick, ce genre d’égalité et surtout sur le plan linguistique. En effet, il est toujours vrai que le peuple acadien ne jouit pas encore de cette égalité linguistique dans notre province qui se réclame pourtant avec fierté d’être officiellement bilingue.

Dans le cas de celui qui mène actuellement les destinées du Nouveau-Brunswick, il ne peut pas encore communiquer adéquatement en français avec la population de notre province. Comment agirait l’élément anglophone de notre province, en 2022, si un premier ministre francophone était élu sans pouvoir s’exprimer adéquatement dans la langue de ses compatriotes anglophones?

Un jour ou l’autre, et dans un avenir assez rapproché, ne serait-il pas raisonnable et approprié que chaque candidat voulant se présenter candidat aux élections provinciales de notre province soit bilingue afin de mieux servir ses citoyens, et ce, peu importe la langue qu’ils parlent?

Sans doute, une telle exigence encouragerait la population en général, surtout les jeunes de tous les âges, à mieux s’intéresser à étudier et à apprendre les deux langues officielles de notre province.

Est-ce que ce rêve est trop ambitieux? Prenons un seul exemple. Si un citoyen anglophone unilingue vivant à Caraquet rencontrait son député élu dans sa circonscription ne pouvant pas le comprendre dans sa propre langue, n’aurait-il pas le droit de se plaindre? Ne serait-il pas ainsi dans une autre circonscription à majorité anglophone dans le cas d’un citoyen unilingue francophone? Comme le dit si bien le proverbe: Ce qui est bon pour l’oie devrait être bon pour le jars.

Alcide F. LeBlanc
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle