Dans quelques semaines, l’Université de Moncton connaîtra sa célébration annuelle: la remise des diplômes. Comme chaque fois, l’une des plus belles voix d’Acadie y interprétera l’hymne à l’université, connu sous le nom de Chanson pour l’aventure. Nous voulons aujourd’hui rendre hommage à Calixte Duguay qui en a composé les paroles et la musique.

C’est en 1988, à l’occasion du 25e anniversaire de l’université et à la demande des autorités, que nous avons proposé à Calixte le défi de composer un hymne de circonstance. Les chansons acadiennes qu’il avait composées connaissaient déjà beaucoup de succès. Il a d’abord refusé.

Nous avons insisté. Il a accepté. Quelle chance pour nous! Il a composé un chant qui mérite d’être entendu et médité; sa manière d’exprimer le rôle joué par l’Université de Moncton s’harmonise tout naturellement avec le destin de l’humanité dans son entier. L’artiste finira par dire que c’est probablement l’une des plus belles et plus riches de ses créations.

Situé dans l’histoire de l’Acadie, le rôle joué par l’Université n’est évidemment pas banal.

Chaque année, c’est une nouvelle cohorte de jeunes et de moins jeunes qu’elle met au monde: des spécialistes dans une grande variété de disciplines. Des gens qui ont l’amour de la connaissance et de la beauté. C’est la manière universitaire de contribuer à la réalisation des rêves que font à la fois les gens d’ici et les autres qui viennent vivre avec nous. Quelle joie alors, pour toutes les personnes qui œuvrent au sein de l’institution! Quel espoir injecté par une telle contribution au cœur de l’Acadie elle-même! Quand on travaille à un projet aussi exaltant, on éprouve le désir de crier avec Calixte qu’on fait la fête à l’université.

Mais il y a plus. Comme l’Acadie qui a eu son lot de malheurs, l’humanité ne cesse de connaître la guerre, la faim, l’injustice et la cruauté. C’est aussi à l’élimination de telles horreurs que travaille l’université. Quand on fête à l’université, on a aussi le goût de faire vibrer un chant d’espoir pour l’humanité.

Voilà, Calixte, ce que l’hymne à l’université nous donne à penser. Nous te remercions d’avoir souligné de si belle façon ce que l’Université apporte à l’humanité.

Fernand Arsenault
Maurice Rainville
Professeurs émérites
Université de Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle