Bonjour,

Habituellement, je ne suis pas du genre à prendre le temps d’écrire à l’opinion du lecteur via MON OPINION, mais la situation suivante m’y oblige.

J’ai quelques reproches à formuler concernant le nouveau nom choisi par le comité de transition (15 personnes) pour la nouvelle municipalité de l’entité 11, soit plus ou moins la région Chaleur.

Permettez-moi tout d’abord de reconnaître le travail de ce comité de transition qui n’a pas dû être facile, surtout avec les contraintes de temps imposées par le gouvernement du N.-B., et avec les nombreuses tâches à accomplir avant le 1er janvier 2023. Je désire également mentionner que je suis totalement en faveur du regroupement de ces municipalités et DSL.

Maintenant, quoique le nom «Baie-Jolie-sur-Mer» peut paraître bien à première vue, qu’il est «cute» comme on dit en anglais, il est malheureusement un exemple de pléonasme en y reliant les vocables «baie» et «mer» dans le même mot. C’est comme dire «monter en haut». C’est redondant et c’est à éviter dans la langue française. D’autant plus qu’une baie ne se jette pas dans une mer, elle entre dans les terres. Alors, allons-nous vivre avec cette erreur linguistique toute notre vie, et historique par son caractère pérenne? Et je sais pertinemment bien qu’il sera très difficile, même si c’est théoriquement possible, de faire changer cela une fois que ce sera adopté par la province, ou même une fois que le nouveau conseil municipal sera en place.

Je souhaite également déplorer que la population de cette entité 11 n’ait pas eu la chance de se prononcer sur le choix de ce nom. Oui, nous avons pu envoyer des idées de nom au comité de transition entre la mi-avril et le début mai (environ 2 semaines), mais nous n’avons pas pu voter sur trois ou quatre propositions que le comité aurait pu retenir au préalable, les validant ainsi pour ne pas se retrouver avec des noms un peu trop farfelus.

On me dit qu’il y avait une date à respecter (16 mai) pour choisir le nouveau nom et le soumettre au gouvernement pour approbation finale.

Pourtant, il est clairement indiqué sur le document partagé par l’AFMNB au sujet du processus, que, et je cite: «Notez que ce calendrier est un outil de travail et qu’il peut être modifié à tout moment et sans préavis.»

C’est donc dire que la date limite du 16 mai pour déterminer le nouveau nom proposé aurait pu, et peut peut-être toujours être repoussée. En reportant le processus de quelques semaines, on pourrait ainsi permettre aux citoyens de voter pour un nouveau nom parmi trois ou quatre que le comité aurait préalablement validé pour les soumettre au peuple. Un simple sondage en ligne ou tout autre moyen le plus démocratique possible, permettrait de voir des centaines de personnes opter pour un nom, plutôt que d’avoir laissé cela à 15 personnes du comité de transition. C’était toute une responsabilité pour ces 15 personnes pour une chose aussi importante pour l’avenir de notre nouvelle municipalité.

Encore une fois, un gros merci pour l’engagement et le travail des membres du comité de transition. Mais dans les quelque 14 tâches qui incombaient à ce comité selon le calendrier, s’il y en a une qui est la plus importante pour les citoyens, c’est bien le choix de son nom. De là, la pertinence d’y aller avec un vote populaire et que celui choisi par le plus grand nombre de personnes soit retenu.

J’ose espérer que le comité de transition saura reconnaître la problématique et corriger le tir pendant qu’il est encore temps. Comme mentionné plus haut, la date du 16 mai peut être repoussée plus tard tout en continuant de voir aux autres tâches en parallèle. Sinon, de grâce, que le gouvernement provincial refuse ce nom et que la population ait la chance de voter sur quelque chose de mieux, démocratique… et rassembleur cette fois-ci!

Mario O. Doucet
Nigadoo

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle