L’Acadie Nouvelle du 17 septembre nous le dit clairement: nous buvons trop d’alcool. C’est nul autre que Sylvain Charlevoix, un commentateur régulier du journal qui aborde souvent les questions se rapportant à notre façon de manger et de boire qui le dit. Cette fois-ci, il se penche en plus sur la consommation d’alcool.

L’alcool c’est bon, mais à certaines conditions. Cependant, l’excès dans la consommation peut causer des problèmes importants à la santé d’une personne ou d’une famille et surtout à la condition financière.

Durant ma carrière de plus de quarante ans en travail social dans la province, j’en ai vu des situations où l’alcool avait causé de sérieuses difficultés, tant à l’intérieur des familles qu’avec d’autres individus.

Des chicanes et des difficultés sévères au sein des familles causées par une consommation excessive d’alcool, je connais ça. Et je vous avoue que j’avais peu de succès à convaincre les consommateurs excessifs à demander de l’aide ou des traitements.

J’ai essayé plus d’une fois de convaincre un individu, un père ou une mère de famille à demander de l’aide ou des traitements auprès d’un Centre des dépendances et même aux AA. L’alcool possède une forte emprise sur une personne. C’est une drogue.

Les relations interpersonnelles au sein de la famille ainsi qu’avec les proches parents et même avec de purs inconnus deviennent vite perturbées avec une trop grande consommation d’alcool.

Est-ce que nous buvons trop d’alcool au Nouveau-Brunswick et dans l’ensemble du Canada? La réponse est évidemment oui.

Le texte de l’Acadie Nouvelle du 17 septembre le dit clairement: la vente des produits alcoolisés met beaucoup d’argent dans les coffres de la province.

Pas étonnant alors que nous entendions rarement parler de la fermeture d’un magasin de la Régie des Alcools.

Marcel Arseneau
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle