Blaine Higgs et l’ancien chef du Parti de l’Alliance des gens affirment qu’il est préférable d’avoir une multitude de voix à l’intérieur du comité ministériel sur les langues officielles d’où la justification de la participation de Kris Austin. Je pense qu’il s’agit d’un sophisme. Un sophisme, je le rappelle, est un argument fait pour tromper.

Sommes-nous en présence d’une discussion honnête?

Dans une discussion, les participants arrivent avec chacun son idée. Optimalement, aucun des participants de départ ne repart avec son idée de départ, mais plutôt avec une opinion nuancée, partagée, différente de la sienne et de celle de chacun des autres participants.

Dans une vraie discussion, la multiplicité des opinions est un gage de créativité et de meilleurs résultats.

Dans un débat, les gens arrivent avec un objectif qui est de faire prévaloir leur propre idée. Ce n’est pas un échange, mais un combat. Les avocats sont les spécialistes du débat. En cour, souvent, on ne dit pas ce qu’on pense, mais ce qui est utile à sa cause.

Il est difficile d’imaginer que le comité ministériel sur les langues officielles soit un exercice de discussion où chacun est réceptif à l’idée de l’autre.

Affirmer que la diversité des opinions enrichira à coup sûr le résultat du comité ministériel sur les langues officielles est un sophisme puisque rien ne suggère que ce comité ait une participation diversifiée ni qu’il s’agisse d’un exercice de discussion ouverte.

Qu’en pensez-vous?

Daniel Beaudry
Moncton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle