Le dépôt récent du rapport préliminaire de la Commission sur la délimitation des circonscriptions électorales et la représentation offre une claque à notre nouvelle ville régionale de Cap-Acadie avec les nouvelles limites proposées de nos circonscriptions provinciales de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé et Tantramar.

En se basant sur trois principes directeurs, soit le quotient électoral, les communautés d’intérêts et la représentation effective, la commission responsable de ce dossier retire les communautés de Portage, Shemogue, Petit-Cap et une partie de Trois-Ruisseaux de la circonscription de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé pour les annexer à la circonscription de Tantramar.

Ces nouvelles limites des circonscriptions répondent aux exigences du premier principe directeur du rapport, soit le quotient électoral de la population, qui limite l’écart à +/- 15% de la moyenne des 49 circonscriptions électorales provinciales. Cependant, cette formule mathématique est détachée des deux autres principes directeurs, en particulier pour notre région plutôt rurale.

Il faut donc se demander comment cette nouvelle division répondra aux principes des communautés d’intérêts et de la représentation effective de ces localités touchées.

Les collectivités de Portage, de Shemogue, de Petit-Cap et de la partie touchée de Trois-Ruisseaux n’ont pas les liens et les intérêts communautaires, sociaux, commerciaux, éducatifs, linguistiques, culturels et autres avec la circonscription voisine de Tantramar comme elles en ont avec notre circonscription de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé. De plus, comment cette partie de la population, située à l’est de notre circonscription actuelle, peut-elle vraiment compter sur une représentation effective compte tenu de cette déconnexion avec la région de Tantramar? Bien que cela ne diminue en rien le respect et la coopération entre nos deux circonscriptions voisines, cela montre quand même les faiblesses d’un calcul mathématique qui ne répond pas aux besoins locaux des populations rurales de notre région dans cette instance.

Plus de 1000 personnes de notre circonscription seront touchées par ces nouvelles limites des circonscriptions. Ces personnes se retrouveront isolées de leur communauté d’intérêts sans réelle représentation effective.

En tant que municipalité nouvelle et élargie, nous avons l’occasion de parler haut et fort d’une voix unie pour défendre nos citoyens touchés par cette mauvaise décision, dans l’espoir de renverser cette décision avant le dépôt du rapport final.

La date limite pour soumettre des commentaires à la commission est le dimanche 15 janvier 2023, et le rapport final sera présenté au cabinet provincial pour adoption en mars 2023.

En solidarité avec nos voisins de Portage, Shemogue, Petit-Cap et Trois Ruisseaux.

Gilles Cormier
Saint-André-LeBlanc

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle