«On veut leur apprendre la bonne technique et aider la communauté.» – Rhéal Cormier

DIEPPE – L’ancien joueur des ligues majeures de baseball, Rhéal Cormier, est de retour en Acadie pour quelques semaines, mais pas pour se tourner les pouces.

En compagnie de son frère, Donald, il prévoit donner des ateliers de perfectionnement à des jeunes joueurs de baseball de la région. Hier, au parc Rotary Saint-Anselme de Dieppe, il a fait équipe avec d’autres joueurs de renom de la région pour transmettre son savoir à une quinzaine de joueurs âgés de 8 à 10 ans.
En plus de son frère, qui a joué dans le circuit collégial américain, Rhéal Cormier s’est entouré d’un joueur des Alpines de Saint-Jean, Pat Godin, d’un ex-joueur de l’équipe du Canada, Kris Gillis, et de l’entraîneur des Mets de Moncton, Sean Moore. Ils offriront un autre atelier de perfectionnement le 23 juillet, au même endroit.
C’est pour plusieurs raisons que Rhéal Cormier a choisi de faire ces rencontres, qu’il compte donner à des équipes de la région de Shédiac dans les prochaines semaines. «On veut leur apprendre la bonne technique et aider la communauté», a-t-il dit.
Les frères Cormier veulent aussi faire comprendre aux jeunes que le baseball est plus qu’un simple jeu de lancers et de coups sûrs. «On veut faire la promotion du jeu dans la région, vendre l’aspect du plaisir, leur faire comprendre que ce n’est pas juste un sport, qu’il faut s’entraîner avant de jouer», a affirmé Donald Cormier.
Selon Rhéal Cormier, un bon entraînement est justement indispensable pour que les jeunes développent leurs aptitudes. L’été dernier, il a même pris les rênes d’une équipe de jeunes de la région. Au début, la formation laissait à désirer, mais comme il l’explique, à la fin de la saison de baseball, les joueurs avaient confiance en leurs moyens et se sont rendus au championnat provincial. «Ce n’était pas la même équipe à la fin de la saison. Ils ont pratiqué pendant tout l’été, ça leur a donné le courage nécessaire», a-t-il confié. 
Il explique qu’il veut donner des conseils aux jeunes, mais aussi aux parents, qui jouent un rôle dans le développement des jeunes joueurs. «On prévoit aussi faire des ateliers avec des parents, parce que si tu ne connais pas la technique, il est difficile de l’enseigner», a-t-il indiqué.
Les parents des jeunes joueurs qui ont participé à l’atelier d’hier semblaient trouver l’expérience très satisfaisante.
«Ça les aide à améliorer leur jeu, c’est excellent, c’est positif pour les jeunes», a dit Scott Brown. «Le ratio entraîneur-jeune est génial, ils passent beaucoup de temps avec les jeunes », a pour sa part indiqué Kathleen Kiely.
Toujours selon les parents, l’effet de l’exposition à un joueur du calibre de Rhéal Cormier n’est pas non plus une mauvaise chose. «Ils sont plus attentifs et ouverts à l’apprentissage. En travaillant avec un joueur professionnel, ils peuvent voir leur rêve, comprendre qu’ils peuvent y arriver», a commenté Jason MacCormack.

En bref… Au cours de sa carrière, Rhéal Cormier a évolué pour les Cardinals de St-Louis, les Red Sox de Boston, les Expos de Montréal, les Phillies de Philadelphie et les Reds de Cincinnati… En 16 saisons dans les majeures, il a compilé un dossier de 71-64. Il a enregistré 760 retraits au bâton et accordé seulement 317 buts sur balles… Au bâton, Cormier a frappé 36 coups sûrs au cours de sa carrière… En 16 saisons, il a gagné plus de 24 millions $. Son salaire le plus élevé a été de 3 millions $ en 2004 à Philadelphie…