Mathieu Girouard dominant

ROTHESAY – Mathieu Girouard est de retour au sommet. 
Vainqueur en 2006, finaliste en 2007 et absent en 2008, Mathieu Girouard vient de signer une deuxième victoire en simple au tournoi ouvert du Nouveau-Brunswick, qui a été présenté en fin de semaine à Rothesay.
En finale, l’Acadien de Pointe-du-Chêne a pris la mesure de Pat Lyons, de Quispamsis, par des pointages identiques de 6-3 et 6-3. 
«Samedi et dimanche furent de longues journées. Ce n’est pas évident de jouer cinq parties par jour, mais rendu en finale, je voulais gagner et je savais que j’avais une bonne fiche contre lui (Pat Lyons). Je n’ai jamais perdu. Ce fut une source de motivation additionnelle, a raconté Girouard, soulignant que la pluie a perturbé la première journée des activités, ce qui a fait en sorte que plusieurs parties aient été remises à la journée suivante. C’était différent. Ce tournoi ici fut comme une épreuve physique.»
Double masculin et mixte
En ce qui concerne le double masculin, le duo acadien de Girouard et Brian Gallant, de Shediac Bridge, a finalement baissé pavillon en demi-finale (6-4 et 6-3) contre les éventuels vainqueurs, Brian Hall et Matt Hall (Île-du-Prince-Édouard), qui ont par la suite vaincu Glenn Cleland et Pat Lyons en finale. À noter que Gallant tentait de décrocher un cinquième titre en huit ans.  
«Moi, je venais de gagner le mixte et Mathieu, il ne lui restait plus que la finale du simple. Nous étions un peu épuisés, et si tu n’es pas à 100 %, tu ne battras pas les Hall», a indiqué Brian Gallant, qui s’est imposé en mixte avec sa partenaire Sarah Plowman (Nouvelle-Écosse). 
Gallant et Plowman ont eu raison de Heather MacMillan (Colombie-Britannique) et de Paul Elliott (N.-B.), 6-2 et 6-2, lors de la rencontre ultime.
«C’est la première fois que je jouais en mixte à ce tournoi. J’avais une bonne partenaire. Il y avait de bonnes équipes et cela n’a pas été facile», a commenté Gallant, 27 ans. 
Catégories féminines
Carolyne Barry, de Rothesay, est grimpée sur la plus haute marche du podium en simple féminin. En finale, la championne a défait Sarah Plowman (6-2 et 6-1). 
«Le pointage n’indique pas l’allure du match. Plusieurs échanges ont été très longs. Je suis bien heureuse d’avoir gagné ce tournoi comme l’ont déjà fait mon père et mes soeurs», a fait savoir la femme de 22 ans. 
Quant à lui, le double féminin a été l’affaire de Chalotte Wang et Leah White de l’Î.-P.-E. Ce duo a inscrit des gains de 6-2 et 6-3 en finale aux dépens de Heather MacMillan et de Rose Arsenault (N.-B.). 
En bref… Pas moins de 46 hommes ont lutté pour la couronne du simple masculin… Dix femmes étaient inscrites dans le simple féminin… Dix-neuf équipes de double étaient en lice chez les hommes, sept dans la catégorie mixte et quatre chez les femmes… – BR