Casey a le dessus sur Ames

DIEPPE – Les amateurs de golf en ont eu pour leur argent, hier, au terrain de golf Fox Creek de Dieppe, alors que deux des meilleurs joueurs au monde ont démontré la profondeur de leur talent.

Paul Casey, classé au troisième rang mondial, et Stephen Ames, le deuxième meilleur Canadien, ont croisé le fer dans le cadre d’un match amical organisé afin de recueillir des fonds pour le golf junior au Nouveau-Brunswick et pour la Fondation Stephen-Ames.
C’est finalement Casey qui a eu le dessus sur Ames, remettant une carte de 70, soit 2 coups sous la normale, à 4 coups d’égaliser le record du terrain, établi par le jeune Stéphane Boudreau en mai dernier. Ames s’est contenté de 72 coups, la normale à Fox Creek.
Tant Ames que Casey ont eu beaucoup de mal à apprivoiser les verts du terrain, dont les pentes ont augmenté le degré de difficulté de leurs roulés. N’eut été de ces difficultés de finition, la peau du record du terrain n’aurait pas valu cher face aux coups d’envoi foudroyants de Paul Casey. De plus, avec la pluie des derniers jours, le terrain regorgeait d’eau, ce qui n’a définitivement pas facilité la tâche des deux vedettes.
La qualité du terrain a impressionné les pros, qui ont dit avoir réellement donné le meilleur d’eux-mêmes lors du match. «Si l’Omnium canadien déménageait ici, je participerais dans le temps de le dire», a dit Paul Casey, qui en était à sa première partie au Canada.
Près de 800 spectateurs ont pu suivre le duo de professionnels alors qu’ils progressaient pendant leur partie de 18 trous. L’interactivité entre le public et les joueurs était particulièrement intense, puisque ces derniers se mêlaient souvent à la foule alors qu’ils allaient rejoindre à pied leurs balles respectives.     
Des microphones placés sur les chemises des joueurs captaient leurs commentaires, qui étaient relayés à la foule par l’entremise d’un système de son monté sur une voiturette de golf. Ce système a d’ailleurs permis aux deux golfeurs de lancer de nombreuses blagues tout au long du parcours.
Alors que Paul Casey avait la mine plus sérieuse, Stephen Ames était souriant pendant tout le match, et n’a pas hésité à faire un peu d’humour. «C’est du golf divertissant. C’est naturel pour moi, je n’ai pas de problème à le faire, c’est ma personnalité», a-t-il indiqué.
Casey et Ames se sont dits satisfaits du format choisi pour l’événement. «Quand on joue, c’est habituellement stressant. Échanger avec le public, comme ce fut le cas aujourd’hui (hier), permet de relâcher un peu de la pression», a expliqué Paul Casey.
Les responsables du club de golf Fox Creek, le club hôte de l’événement, étaient très contents de la visibilité de la venue de ces deux membres de l’élite du golf à l’échelle mondiale. Selon le copropriétaire et directeur général, Denis LeBlanc, les objectifs de la journée ont été atteints. «On voulait avoir de la visibilité nationale. Lors de nos quatre premières années d’activité, on est allé chercher de la visibilité à l’échelle locale et provinciale. Le but de l’activité était d’avoir une reconnaissance, de faire connaître notre club avec un événement haut de gamme», a-t-il confié.
Il a poursuivi qu’il souhaite répéter l’expérience, mais n’est pas en mesure de dire si ce sera l’an prochain ou plus tard.