Les Aigles Bleues misent sur l’Acadie

MONCTON – Pour la première fois de son histoire, le recrutement des Aigles Bleues de l’Université de Moncton est entièrement acadien.

Les neuf recrues qui se présenteront à l’entraîneur Denis Ross le 8 octobre sont toutes originaires du Nouveau-Brunswick.
«Je pense qu’il y a deux raisons pour expliquer ça», indique le pilote du Bleu et Or.
«Premièrement, le développement des filles ne cesse de progresser, que ce soit au niveau du midget AAA ou du hockey interscolaire. Deuxièmement, le bon recrutement effectué depuis quelques années fait que les filles sont de plus en plus intéressées à venir jouer ici», précise-t-il.
Autrement dit, le succès engendre le succès.
«Exactement. La barre est de plus en plus haute pour jouer au niveau universitaire, et particulièrement ici», soutient Denis Ross.
«Les filles qui vont se présenter ici possèdent des qualités techniques supérieures à celles de l’an passé. On pourra donc commencer à développer le côté tactique individuel et collectif plus rapidement parce que le côté technique individuel est déjà là», mentionne l’entraîneur des Aigles Bleues.
Cette réalité fera en sorte que les entraînements seront de plus en plus orientés vers les stratégies collectives et les systèmes de jeu plutôt que sur le développement des habiletés individuelles.
Fini le temps où on apprenait à faire des passes pendant le camp d’entraînement.
«Ça va certainement contribuer à améliorer de beaucoup le jeu d’ensemble de l’équipe», précise-t-il.
La médaille de bronze remportée lors du championnat canadien de l’an dernier a également contribué à changer les mentalités au hockey féminin en Atlantique.
Aucune équipe des Maritimes n’avait réussi à faire mieux qu’une 5e place avant ce moment de gloire vécu par le Bleu et Or.
«C’est devenu la norme à travers la ligue. Le calibre va beaucoup s’améliorer en raison de ce succès. La ligue de l’Atlantique est devenue un endroit où les filles veulent venir jouer», explique Denis Ross.
«Nos meilleures athlètes ne seront plus obligées d’aller aux États-Unis pour chercher cette qualité de compétition. Elles peuvent aller chercher ce défi de performance au niveau universitaire autant que sportif ici», poursuit-il.
Le contingent de la Belle Province sera donc limité à cinq cette saison à Moncton, avec Kathy Desjardins, Geneviève David, Marie-Ève Couture, Valérie Boisclair et Mariève Provost.

En bref… L’U de M disputera un total de six rencontres préparatoires. Les Tommies de St. Thomas seront à Moncton le 26 septembre alors que les deux mêmes équipes se retrouveront à Fredericton le lendemain. Du 2 au 4 octobre, les Aigles Bleues accueilleront les six autres formations du circuit universitaire de l’Atlantique en plus des championnes du Québec au niveau collégial AA (le cégep Édouard-Montpetit) dans un tournoi préparatoire. L’équipe de Denis Ross va conclure cette portion du calendrier le 10 octobre avec une visite à Charlottetown pour un duel avec les Panthers de l’Île-du-Prince-Édouard. La saison 2009-2010 débute le 17 octobre alors que les X-Women de St. Francis Xavier seront à Moncton…