Les sauveteurs en vedette à la plage Parlee

POINTE-DU-CHÊNE – La 23e édition de compétition de sauvetage provinciale annuelle de la plage Parlee a offert un bon spectacle aux vacanciers qui profitaient du sable chaud au cours de la journée d’hier.
Cette année, neuf équipes de deux sauveteurs s’affrontaient dans les différentes épreuves, soit sensiblement le même nombre que lors des années précédentes, au dire de la gérante de l’administration de la Société de sauvetage du Nouveau-Brunswick, Ashleigh Peterson.
Sur les neuf équipes, quatre provenaient du Nouveau-Brunswick, soit celles de Mattin Long et Tristan Caron-Lévesque, de Fredericton, de Mélanie Léger et Marcel Bourgeois, de Moncton, de Sébastien Girouard et Kyle Gervais, de Shédiac et de Moncton, ainsi que de Sean Flanagan et Paul Arsenault, de Moncton. Cette dernière formation était l’une des favorites de l’événement. Les deux compétiteurs sont d’anciens sauveteurs de la plage Parlee et comptent plusieurs victoires à leur actif.
Au cours des épreuves qui différaient quelque peu de l’an dernier, ils devaient faire preuve de vitesse, d’esprit d’équipe, de sang-froid et faire valoir leurs connaissances et leurs techniques. Les participants devaient notamment prendre part à des épreuves à relais, des courses de 600 m à la nage et de 1 km sur une planche, et prodiguer des soins à des «personnes en détresse».
Parmi les situations de simulation dans l’eau, une fillette est arrivée près du sauveteur et lui a dit qu’elle avait touché quelque chose d’anormal dans l’eau. Le sauveteur s’y est dirigé et a découvert le corps inerte d’un enfant (un mannequin). Il l’a rapporté rapidement sur la rive et, à l’aide de son coéquipier, a tenté de le réanimer. Dans un autre cas, une jeune femme a été découverte sur le ventre, inconsciente, qui, à première vue, avait subi une blessure à la colonne vertébrale. Les deux coéquipiers ont alors travaillé de pair pour la stabiliser sur la planche dorsale tout en donnant des indications aux gens qui les aidaient.
«Il y a d’autres compétitions de sauvetage, des fois, dans d’autres régions, comme à Saint-Jean et à Quispamsis, mais celle-ci, c’est la compétition provinciale», a indiqué la représentante de la Société de sauvetage.
Les gagnants, dont les noms n’étaient pas disponibles au moment de mettre sous presse, pourraient avoir la chance de prendre part à la compétition nationale, qui se déroulera à Halifax à la fin août.