Patrick Downe, le héros obscur des Wildcats

MONCTON – Si vous cherchez la définition de l’expression «héros obscur» dans le dictionnaire, la logique voudrait que vous trouviez juste à côté la photo de Patrick Downe.

Le défenseur des Wildcats de Moncton est l’un des joyaux cachés de la LHJMQ depuis plusieurs années.

Son jeu défensif est pratiquement sans faille, son attitude est exemplaire et son flair offensif est surprenant pour un joueur échiqueté «défensif».
«Il est le rêve de tout entraîneur», affirme sans détour Danny Flynn.
L’athlète néo-brunswickois est l’un des hommes de confiance du pilote des Wildcats depuis plusieurs saisons.

«Il accomplit correctement toutes sortes de petites choses que les gens ne remarquent pas toujours, mais qui sont très appréciées des entraîneurs et des joueurs», ajoute Flynn.

«Sa principale mission est le jeu dans notre zone, mais il est aussi capable d’appuyer l’attaque à l’occasion. On l’a même utilisé en supériorité numérique à plusieurs reprises», poursuit l’homme de banc des Wildcats.

«Patrick garde ses jeux simples, mais il est toujours efficace. C’est aussi un jeune homme qui mène une vie exemplaire en dehors de la patinoire. Il maintient une moyenne générale de près de 90 % à l’école et c’est un gars qui n’a jamais cessé de progresser depuis qu’il est arrivé avec nous», souligne Danny Flynn.

L’athlète de Fredericton poursuit présentement ses études en administration des affaires à l’Université Mount Allison.

«Je me dois également de mentionner que c’est un leader naturel et qu’il est l’un des gars les plus respectés dans le vestiaire», ajoute l’entraîneur des Wildcats.

Malgré tous ces compliments, le patineur de 19 ans préfère parler de la bonne performance de son équipe contre les Saguenéens de Chicoutimi dimanche.

«Nous avons eu des hauts et des bas récemment, mais nous avons montré beaucoup de caractère dimanche», explique-t-il.

Downe n’aime pas beaucoup parler de l’importance de son propre rôle au sein de la brigade défensive des Wildcats.

«On me connaît surtout comme un joueur défensif et je prends beaucoup de fierté dans cet aspect de mon jeu», précise-t-il.

«Mais je pense que je peux aussi faire ma part en attaque. C’est ce que j’ai essayé de faire quand Brandon Gormley et Daniel Milan ont participé à leur camp professionnel», ajoute-t-il.

Downe connaît une excellente saison, comme en témoigne sa fiche de 1-9=10 en 21 rencontres.

Ce rendement fera de lui un sérieux candidat pour un poste de joueur de 20 ans l’an prochain avec les Wildcats.