Les Wildcats triomphent en fusillade!

BATHURST – Pour une deuxième rencontre de suite, les Wildcats de Moncton ont eu besoin de plus de 60 minutes pour arracher la victoire à leur adversaire.

Après avoir signé une victoire en prolongation face aux Mooseheads de Halifax vendredi soir, la troupe de Danny Flynn a eu besoin de la fusillade pour inscrire un gain de 4 à 3 sur le Titan d’Acadie-Bathurst, hier après-midi devant un peu plus de 1300 amateurs au Centre régional K.-C.-Irving.

C’est Brandon Gormley qui a finalement tranché le débat en déjouant Robert Steeves en fusillade.

En temps réglementaire, Patrick Delisle-Houde (8e), Alex Saulnier (12e) et Ryan Penny (2e) ont fait mouche pour les gagnants.

La riposte du Titan a été l’œuvre de Sébastien Trudeau (13e), Jérémie Blain (4e) et Matthew Bissonnette (16e).

Les visiteurs ont frappé à deux reprises en l’espace de deux minutes au milieu du premier engagement pour se donner une priorité de 2 à 0.

Patrick Delisle-Houde a d’abord complété un jeu de Marek Hrivik avant que Ryan Penny n’enfile son deuxième de la saison.

Mais le Titan allait relever la tête en début de deuxième période.
Sébastien Trudeau a profité d’un double avantage numérique pour inscrire son équipe au tableau avant que Jérémie Blain ne créé l’impasse à la huitième minute de jeu.

Alex Saulnier a profité d’un avantage numérique pour lancer les Wildcats en avant, mais son ancien coéquipier Matthew Bissonnette allant envoyer tout le monde en prolongation, et éventuellement en fusillade.

Roman Will a bloqué les tirs de Trudeau, O’Brien et Bissonnette alors que Robert Steeves cédait devant Brandon Gormley, après avoir stoppé la famille Saulnier (Allain et Alex) au grand complet.

«NOUS VIVONS UN POINT TOURNANT DE NOTRE SAISON» – ALLAIN SAULNIER

BATHURST – «Tout le monde est excité présentement. Nous vivons un point tournant de notre saison, c’est sûr».

L’Acadien Allain Saulnier a bien résumé l’ambiance qui règne chez les Wildcats de Moncton depuis une semaine.

Après avoir subi plusieurs douloureux échecs par la marge d’un seul but, la bande à Danny Flynn a finalement retrouvé confiance en ses moyens.

Le gain d’hier à Bathurst semble en être une autre preuve.

«L’attitude des gars en général a changé. Nous sommes beaucoup plus confiants», indique le numéro 19 des Wildcats.

«C’est sûr qu’il va falloir continuer à travailler fort, mais c’est plaisant de voir enfin nos efforts récompensés. Nous avons perdu plusieurs parties serrées et ça fait plaisir d’être de l’autre bord!», ajoute Saulnier.

Le vétéran Patrick Delisle-Houde était du même avis.

«Il fallait commencer à gagner les parties serrées, on les perdait toutes!», lance-t-il en riant.

«Je pense que plusieurs ont commencé à lever le ton entre les périodes quand ça ne fonctionne pas et que nous avons beaucoup grandi ensemble depuis 20 parties. Nous avons beaucoup plus de confiance en nous avec la rondelle», précise-t-il.
De son côté, le défenseur Brandon Gormley se disait heureux d’avoir pu inscrire le but victorieux en fusillade.

«J’ai vu les frères Saulnier avant moi (qui n’ont pas marqué) et j’ai décidé d’y aller pour un lancer rapide parce qu’il (Robert Steeves) reculait rapidement dans son filet», analyse le numéro 3 des Wildcats. – SP

«IL FAUT ÊTRE PLUS CONSTANT ET MOINS FRAGILE» – ÉRIC DUBOIS

BATHURST – Du côté du Titan, on se disait content d’aller chercher un point face à un adversaire de sa division, mais déçu de ne pouvoir quitter le Centre régional K.-C.-Irving avec deux points de plus au classement.

«J’ai rarement vu ça des séries de victoires et de défaites comme on vit depuis le début, autant comme joueur que comme entraîneur», indique Éric Dubois.

«Il va nous falloir trouver une façon d’être plus constant et moins fragile», ajoute l’homme de banc du Titan.

«Quand l’autre équipe marque le premier but, nous semblons devenir vulnérables. Il va falloir mieux gérer ces situations-là et comprendre qu’il reste encore assez de temps pour revenir de l’arrière», explique M. Dubois.

C’est exactement ce que son équipe a réussi à faire hier, comblant un déficit de 2 à 0.

Mais le moral demeure fragile.

«Quand on tombe en arrière, on commence à voir des jeux individuels. Nous n’avons aucune patience et on se sort du jeu rapidement. Nous perdons toute notre structure sur la patinoire», constate Éric Dubois.

«Nous avons travaillé fort pour revenir dans le match, mais dernièrement, nous semblons trouver des façons de perdre. Il va falloir trouver un moyen d’aller chercher des points au classement et des victoires». – SP

GORMLEY CAPITAINE D’ÉQUIPE LHJMQ

BATHURST – Le défenseur des Wildcats de Moncton, Brandon Gormley, a été nommé capitaine de l’équipe de la LHJMQ qui prendra part à la Super-Série Subway lundi et mercredi.

Ses adjoints seront Phillip Danault (Tigres de Victoriaville), Jonathan Huberdeau (Sea Dogs de Saint-Jean) et Morgan Ellis (Screaming Eagles du Cap-Breton).

La première rencontre sera présentée lundi soir à Victoriaville alors que la LHJMQ et l’équipe russe se retrouveront mercredi soir à Québec. – SP