Julien Collette entend faire payer Sylvain Roy

MONCTON – Le champion est furieux! Julien Collette n’a pas du tout digéré les commentaires de Sylvain Roy à son endroit et promet de donner à l’aspirant de Saint-Basile la correction de sa vie lors d’un prochain combat.

Rappelons les faits. Samedi dernier, Julien Collette doit déclarer forfait quelques minutes avant son combat face à Sylvain Roy. Le sixième aspirant au titre canadien souffre d’une déchirure au tendon d’Achille. Roy a affirmé ne pas croire à cette blessure et a traité Collette de peureux.

Des commentaires que le boxeur de Bouctouche n’a pas encore digérés.

«Il est mieux de se préparer, parce que je vais le frapper assez dur que je vais lui rentrer les yeux dans la tête!», lance-t-il, visiblement furieux.

«Je vais le frapper tellement fort que sa parenté jusqu’en Louisiane va avoir mal!», ajoute-t-il sur le même ton.

«Il a dit que j’avais affronté des nobody et c’est son choix. Mais lui, il a affronté un punching bag (Dale Simmonds) qui était 0-4 avant de le rencontrer, il a affronté Adam Kennedy, qui pèse 190 lb et qui s’est battu contre un gars de 230 lb. Il n’était pas de calibre. Et il a affronté Mark Sock, un mangeux de pizza de 310 lb», martèle le champion de l’est du Canada chez les lourds.

Collette s’en promet pour le prochain combat.

«Je planifiais de m’amuser avec lui pendant huit rondes parce qu’il semblait un bon gars, mais là, je peux t’assurer que ça ne durera pas huit rondes. Il veut un combat, il va en avoir tout un!», assure-t-il.

«Ça va être le plus gros combat de poids lourds des 30 dernières années dans le sud-est du Nouveau-Brunswick», poursuit Julien Collette.

«Je n’ai pas parlé contre lui, parce que je n’avais rien de mal à dire sur lui avant le combat. Mais là, il a dépassé la ligne. Il a commis une grave erreur s’il pense me sortir de mon plan de match», indique aussi Collette.

Ce dernier en avait visiblement gros sur le cœur.

«Il devrait pourtant savoir qu’un boxeur ne peut pas être peureux. Sylvain Roy n’a pas peur de moi et il est censé ne pas avoir peur de moi. La peur n’existe pas quand tu embarques dans un ring de boxe.»

Les amateurs devront cependant prendre leur mal en patience avant de voir les deux colosses s’expliquer dans une arène de boxe puisque Julien Collette ne peut s’entraîner pour une période de quatre à cinq semaines.

Il sera ensuite réévalué par les médecins.

«J’ai quand même été chanceux puisque la déchirure n’est pas complète. Si j’étais monté dans le ring et que je l’avais déchiré complètement, ç’aurait pu être une blessure qui aurait mis fin à ma carrière. La décision m’appartenait et j’ai pris la bonne.»