Un autre beau défi pour les Wildcats

MONCTON – Après avoir livré une belle bataille aux Sea Dogs de Saint-Jean, les Wildcats de Moncton tenteront d’en faire tout autant jeudi soir au Colisée contre les Olympiques de Gatineau, premiers dans la division Ouest.

Mardi, les Chats sauvages (16-12-2-0, 34 points) se sont inclinés 2 à 1 en prolongation contre l’une des meilleures formations au pays. Jeudi, sur le coup de 19 h, les hommes de Danny Flynn auront un autre beau défi devant eux face aux Olympiques (14-11-1-3, 32 points).

Gatineau a plié l’échine une seule fois en temps réglementaire à ses 10 derniers matchs. Mais ce seul revers a été écrasant. Mardi, l’Océanic de Rimouski n’a fait qu’une bouchée des Olympiques avec une convaincante victoire de 6 à 3. Rimouski a dominé 53-13 au chapitre des tirs au but.

Les Wildcats, qui occupent le huitième rang au classement général, ont pris leur vitesse de croisière. Moncton a gagné huit de ses 10 dernières parties et joue habituellement très bien devant ses partisans (9-4-2).

Ses unités spéciales fonctionnent à plein régime (efficacité de 31,2 % en avantage numérique et de 84,5 % à court d’un homme), tout comme l’attaquant acadien Alex Saulnier (16-27=43 points).

Le gardien Roman Will fait également parler de lui. Will n’a toujours pas subi la défaite en temps réglementaire en novembre (fiche de 7-0-1). Il a conservé une moyenne de 1,81 et un taux d’efficacité de ,934 pendant le mois. Le Tchèque figure maintenant parmi les meilleurs portiers du circuit.

Le Titan à l’Île-du-Prince-Édouard

Le Titan d’Acadie-Bathurst (11-15-2-2, 26 points) sera également en action jeudi soir, à Charlottetown, contre le Rocket (7-20-2-1, 17 points). Les Insulaires prennent le dernier rang au classement général, alors que la troupe d’Éric Dubois se retrouve en 14e position.

Acadie-Bathurst a perdu ses deux dernières rencontres par un seul but. Le Rocket présente de son côté un rendement de 2-8 à ses 10 derniers duels. Les deux équipes se sont affrontées à trois reprises depuis le début de la saison. Le Titan l’a emporté chaque fois.

Un fait intéressant à noter, le meilleur marqueur de la ligue, l’attaquant des Guerriers du Nord, Zach O’Brien (26-26=52 points), n’a toujours pas visité le banc des pénalités après 96 matchs en carrière dans le circuit Courteau, séries incluses.