Le Titan a trouvé le moyen de gagner

BATHURST – Même si le Titan d’Acadie-Bathurst était privé de cinq vétérans et qu’il avait une moyenne d’âge de 17,5 ans dans son alignement, il a trouvé le moyen de vaincre l’Océanic de Rimouski 6 à 5, mardi soir, devant 1135 spectateurs réunis au Centre régional K.-C.-Irving.

Tirant de l’arrière 5 à 4 avec moins de trois minutes à jouer, les jeunes Titans (14-16-2-2, 32 points) n’ont jamais abandonné et ont marqué deux fois, par l’entremise de Sean Girard (2e) et de Matthew Bissonnette (25e), son troisième du match, pour se sauver avec la victoire.

Bissonnette avait précédemment fait scintiller la lumière rouge deux fois, ses 49e et 50e buts en carrière en saison régulière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le grand attaquant a aussi ajouté une mention d’assistance à sa fiche, sa 100e en carrière en saison régulière.

Zach O’Brien (29e) et Christophe Lalancette (5e) ont également fait mouche pour les vainqueurs. Le défenseur Alexandre Gosselin, âgé de 16 ans, a récolté son premier point dans le circuit Courteau en se faisant complice du but de Lalancette. Sébastien Trudeau a obtenu trois aides.

Alexandre Mallet (16e), Jérôme Gauthier-Leduc (18e), Petr Straka (9e), Alex Belzile (12e) et le Néo-Brunswickois Peter Trainor (18e) ont répliqué pour l’Océanic (19-15-0-0, 38 points). Le gardien Robert Steeves a fait face à un barrage de 42 tirs. Carl Hozjan et Jacob Gervais-Chouinard se sont partagé le travail dans une cause perdante.

Jérémie Blain (suspension), Olivier Houle (blessure), Christophe Losier (blessure), Mirko Hoefflin (Mondial junior poule B) et Nicolas Krammer (Mondial junior poule B) manquaient à l’appel pour Acadie-Bathurst. Le Titan reprendra l’action vendredi (19 h 30), à Saint-Jean, contre les Sea Dogs (25-8-0-1, 51 points).

Très bon départ
Les locaux ont connu une excellente première période et ont marqué trois buts, dont deux en avantage numérique. À la sixième minute de jeu, en un peu moins de 40 secondes, O’Brien, à l’aide d’un puissant tir frappé, et Lalancette ont uni leurs efforts pour donner une rapide avance de 2 à 0 à leur équipe.

Il n’en fallait pas plus à l’entraîneur-chef de Rimouski, Serge Beausoleil, pour retirer son gardien Hozjan au profit de Gervais-Chouinard. Les patineurs de l’Océanic ont eu un petit regain d’énergie. Ils ont réduit le pointage grâce au filet de Mallet, lors d’une attaque à cinq.

En fin d’engagement, le jeu de puissance du Titan a une fois plus fait des ravages. Bissonnette a redonné une priorité de deux buts aux siens, à 19:32.

Au début du deuxième tiers, les visiteurs ont frappé fort et ont touché la cible à deux reprises en l’espace de 46 secondes. Rimouski a dominé 20-2 au chapitre des lancers, mais il faut dire que les Guerriers du Nord ont passé près de 12 minutes à se défendre à court d’un homme.

En fin de période, l’Océanic a enfilé l’aiguille en avantage numérique et a pris les devants pour la première fois dans la rencontre. Dans le dernier vingt, le Titan a marqué à deux reprises dans les trois dernières minutes et s’est sauvé avec les deux points.