Mike LeBlanc est en pleine forme

NEW YORK – Le rapide sprinteur Mike LeBlanc pète le feu.

Après avoir connu une saison extérieure très difficile, le sprinteur de Riverview est en train de remonter la pente et sa préparation pour la campagne 2012 va bon train.

À sa première compétition en salle, la fin de semaine dernière, à Ithaca, New York, LeBlanc a remporté le 60 mètres grâce à un chrono étincelant de 6s80c.

Selon Gabriel LeBlanc, employé d’Athlétisme Nouveau-Brunswick, c’est la marque canadienne la plus rapide de la présente campagne.

«Je voulais garder cela secret. C’était plutôt une pratique, a raconté Mike LeBlanc, 24 ans. J’étais fatigué, car je m’étais même entraîné cette journée-là. C’est quelque chose que je ne ferais pas normalement la journée d’une compétition.»

La fusée néo-brunswickoise, dont le père est un Acadien, n’a pas été en mesure de répondre aux attentes en 2011, lui qui visait les Championnats mondiaux d’athlétisme.

Notamment incommodé par des blessures et incapable de s’entraîner comme un champion, LeBlanc a pris une pause de 10 semaines.

«Mon été n’allait pas très bien, tellement que mon entraîneur et moi nous avons décidé de repartir de zéro. Je devais prendre huit semaines de congé et j’en ai pris 10. Ce fut très décevant, car je faisais bien et je bâtissais. Mes blessures ont toutefois fait en sorte que j’ai dû souvent ajuster mes entraînements et ça ne fonctionnait plus», a raconté celui qui demeure maintenant en sol américain.

Le chrono de 6s80c donne cependant espoir à LeBlanc, qui est de retour sur la piste depuis deux mois.

«C’est le plus vite que j’ai couru en décembre. Je me sens très bien. Je suis optimiste et très heureux. Ce fut une bonne décision de prendre une pause cet été. Je vise les Jeux olympiques de Londres», a-t-il assuré.

Mike LeBlanc a établi sa meilleure marque personnelle au 100 mètres, soit 10s17c, en juin 2007. Afin de se retrouver en sol anglais, il devra réussir des temps de 10s18c et 10s24c ou deux chronos de 10s24c.

En route vers Londres, il souhaite participer aux Championnats mondiaux d’athlétisme en salle, qui seront présentés en Turquie en mars.

«C’est une étape importante», a fait savoir LeBlanc, qui sera du départ à la Penn State University à la fin janvier.