Une première victoire pour Brandon Thibeau

MONCTON – Brandon Thibeau est un gars patient de nature, mais sa patience commençait à avoir des limites…

Le gardien néo-brunswickois a bloqué 30 des 31 rondelles dirigées vers lui pour mener les Wildcats de Moncton (21-19-3-1) à un triomphe de 4 à 1 sur les Voltigeurs de Drummondville (17-22-2-3), mercredi soir, au Colisée.

Il s’agissait pour l’athlète âgé de 18 ans d’une première victoire cette saison. C’est avec un large sourire que Brandon Thibeau a répondu aux questions des journalistes après la rencontre.

«Ça fait longtemps que je travaille pour ça. Mes efforts ont enfin porté ses fruits», lance le numéro 35 des Wildcats.

Le match a pourtant mal commencé pour Thibeau et les Wilddats.

«J’essayais de ne pas trop y penser (au but des Voltigeurs), mais ce n’était clairement pas la situation idéale pour amorcer le match. Mais heureusement, les gars nous ont permis de revenir dans le match», poursuit le gardien originaire de Riverview.

Ryan Penny (6e), Ross Johnston (1er), Alex Saulnier (22e) et Patrick Delisle-Houde (13e) se sont chargés de l’attaque.
Seul Alex Émond est parvenu à déjouer Brandon Thibeau du côté des Voltigeurs.

L’entraîneur de Moncton, Danny Flynn, s’est dit heureux pour le jeune Thibeau.

«Tout le monde était derrière lui. Brandon est un gars très populaire dans l’équipe et il a le respect de tous ses coéquipiers», précise l’homme de banc des Wildcats.

«Mais cette victoire n’a pas été facile. Il a dû travailler très fort pour l’obtenir. Il a réalisé plusieurs gros arrêts, surtout en troisième. Tour le monde est très heureux pour lui», mentionne également Flynn.

Dans le vestiaire des Voltigeurs, on parlait de plusieurs d’erreurs de concentration qui ont coûté cher.

«Je peux vivre avec les erreurs d’inexpérience, mais j’ai plus de difficultés avec les erreurs d’exécution et de concentration», racontait l’entraîneur Mario Duhamel.

«Nous n’avons pas du tout utilisé notre force principale, qui est notre vitesse. Nous n’avons débordé aucun défenseur de la soirée. Les arrières des Wildcats avaient tous l’air de grands patineurs», ajoute-t-il.

«Je ne pense pas que nous avons joué un mauvais match dans l’ensemble, mais nous avons payé cher pour nos erreurs», indique l’homme de banc des Voltigeurs.

Après une première période sans but, les écluses se sont ouvertes dans les premiers instants du deuxième engagement.

Les Voltigeurs et les Wildcats se sont échangé trois buts en l’espace de 32 secondes.

Alex Émond a d’abord brisé la glace, mais Ryan Penny et Ross Johnston ont placé les locaux en avant le temps de cligner des yeux.

Marek Hrivik a subtilisé la rondelle à un défenseur des Voltigeurs à la 13e minute et a refilé la rondelle à Alex Saulnier.

Le morceau de caoutchouc s’est rapidement retrouvé dans la lucarne et c’était 3 à 1 Moncton.

Patrick Delisle-Houde a habilement fait dévier un tir de la pointe de Marek Hrivik durant une supériorité numérique pour officialiser le triomphe des Wildcats.

Une mauvaise nouvelle attendait cependant Danny Flynn après la rencontre puisque le défenseur Danick Émond a pris le chemin de l’hôpital pour y subir des examens. On craint une blessure sérieuse au genou dans son cas.

Il n’est pas le seul éclopé puisque Devon MacAusland (pied), Myles McGurty (épaule), Brandon Shea (hanche) et Cameron MacDonald (commotion cérébrale) sont aussi sur le carreau.