CRL: Gabriel Levasseur, la nouvelle trouvaille des Panthères

SAINT-FRANÇOIS – Chaque année, de nouveaux joueurs se joignent au Circuit Roger-Lizotte et font le bonheur de leur équipe respective. Cette saison, la trouvaille des Panthères du Haut-Madawaska s’appelle Gabriel Levasseur.

Âgé de 19 ans, le hockeyeur natif de Pohénégamook, au Témis­couata, est un candidat logique au titre de recrue de l’année.

Meilleur compteur de son équipe, il occupe le 12e rang des marqueurs avec sa production offensive de 28 buts et 14 aides pour 42 points. Incommodé par une blessure à une cheville en début
de campagne, il a raté quatre des 24 parties disputées jusqu’ici par les Panthères.

Le joueur-recrue domine toutefois la ligue au chapitre des buts gagnants avec sept. Il est en quelque sorte devenu le spécialiste de la prolongation ou de la fusillade. À quelques reprises au cours du dernier mois, il a procuré la victoire aux siens dans ces situations-là.

«En prolongation, je pense que c’est tout simplement le hasard et le fruit du travail. Lors des tirs de barrage, je tente de garder ma concentration, même s’il y a une certaine pression», a-t-il mentionné.

La saison dernière, Levasseur a joué dans le calibre junior AAA avec Sainte-Agathe-des-Monts, au nord de Montréal. Durant la pause des Fêtes, il a disputé deux rencontres avec l’Océanic de Rimouski, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il a été l’un des derniers joueurs retranchés au camp d’entraînement.

Cette saison, il fait le saut dans le hockey senior, même s’il est toujours d’âge junior.

«D’autres joueurs de Pohéné­gamook ayant déjà évolué pour les Panthères m’ont parlé de la ligue et du calibre. Je ne regrette pas mon choix», a-t-il indiqué.

Les Panthères (12v, 10d, 1 d s-f=26 pts) occupent le quatrième rang au classement. Ils sont à trois points des détenteurs de la troisième place, les Draveurs du Bas-Madawaska. Par contre, ils doivent aussi regarder dans le rétroviseur, puisque les Prédateurs du Témis­couata (25 pts) et les Castors de Saint-Quentin (24 pts) les talonnent en cinquième et en sixième position.

«Le troisième rang est encore accessible pour nous. Pour l’instant, ça va bien pour moi à l’attaque. C’est certain que le fait de jouer avec un vétéran comme John Nadeau, qui me passe constamment la rondelle sur la palette, ça m’aide à me démarquer à l’offensive», a ajouté le hockeyeur québécois.

Au cours du dernier mois, les Panthères ont connu une séquence de huit victoires en 10 rencontres. Ils se sont permis de vaincre les équipes de tête, comme les Cataractes de Grand-Sault et les As de Saint-Basile. Ils ont par contre trébuché à domicile contre le Dynamo de Kedgwick (formation de septième place), dimanche dernier.

«Quand on réussit à vaincre les équipes de tête, il faut prendre un recul après un revers comme celui-là et rebâtir. Malgré nos nombreux blessés, on a su bien se maintenir jusqu’à présent», a souligné l’entraîneur, Rock Ouellette.

Les Panthères disputeront leurs cinq prochaines parties à domicile. Vendredi soir, ils accueilleront les As de Saint-Basile, alors que les Castors de Saint-Quentin seront les visiteurs dimanche après-midi.