Crashed Ice: Bruno Richard 21e

ST. PAUL, MINNESOTA – L’Acadien Bruno Richard a survécu à la piste la plus technique jamais conçue en Crashed Ice en fin de semaine, au Minnesota. Mieux encore, sa 21e position lui ouvre les portes de la prochaine compétition qui sera présentée aux Pays-Bas le 4 février.

«Je suis très heureux de ma 21e position et je suis surpris de pouvoir marcher sur mes deux jambes en ce moment», lance-t-il en riant.

L’événement de samedi s’est déroulé devant une foule estimée à 80 000 personnes sur une piste longue de 406 mètres.

«J’ai mal partout. La journée de vendredi, pendant laquelle j’ai chuté à de nombreuses reprises, a été très difficile physiquement. J’ai vraiment mal à une jambe, à un bras, aux côtes et au dos», ajoute l’athlète de Bedec.

Mais il n’est pas le seul à avoir subi le parcours difficile de la piste de St. Paul.

«La piste a fait plusieurs blessés et plusieurs gros noms ont été éliminés rapidement», fait remarquer Bruno Richard.
«Il y a au moins six gars qui se retrouvent devant moi dans le classement mondial qui n’ont pas réussi à s’infiltrer dans le top 32», ajoute-t-il.

Malgré les chutes, Richard s’est dit pleinement satisfait de sa performance.

«Dans la première course de la soirée (samedi), celle que vous n’avez pas vue à la télévision, j’ai connu la course de ma vie», explique-t-il.

«J’étais premier devant le Suisse Kim Muller du début à la fin. J’ai chuté à la toute fin et Muller a réussi à me dépasser», raconte celui qui est également journaliste à l’Acadie Nouvelle.
«Dans la ronde du top 32, nous avons tous été surpris par le départ canon du Tchèque Lukas Fiala. J’étais quatrième dès le début et je n’ai pas été en mesure de patiner en montant. C’est pourtant à cet endroit que j’ai dépassé Muller dans la première ronde», analyse-t-il.

«Je suis quand même très satisfait de ma prestation. Avec une piste de la sorte, la plus technique de tous les temps, selon les experts, je savais que ce serait un parcours difficile», mentionne également la fusée acadienne.

«J’ai réussi à limiter les dégâts et je me suis qualifié pour Valkenberg», poursuit-il du même souffle.

L’exploit est de taille puisque l’ancien des Aigles Bleus de l’Université de Moncton ne pouvait prendre de bons départs en raison de ses blessures.

«À cause de ma blessure au bras gauche, je ne pouvais pas lever le bras plus haut que mon épaule. Je ne pouvais donc pas utiliser les barres pour me propulser, ce qui a été un net désavantage», explique-t-il.

Avec son résultat de la fin de semaine, Bruno Richard se retrouve maintenant au 27e échelon mondial.

C’est le Canadien Kyle Croxall qui a remporté la compétition de St. Paul. Il a devancé son frère Scott ainsi que le Finlandais Arttu Pihlainen.

«La piste était la plus difficile que j’ai vue. Ce fut une course complètement folle», a indiqué Croxall après sa victoire.

Le petit monde du Crashed Ice a maintenant rendez-vous à Valkenberg, aux Pays-Bas, le 4 février pour la seconde manche de la saison 2012.