Gabrielle Anne Cormier est passée à un cheveu de son rêve

MONCTON – L’Acadienne Gabrielle Anne Cormier est passée à un cheveu de son rêve. C’est donc comme substitut qu’elle assiste aux Championnats canadiens de patinage artistique 2012.

L’athlète de Dieppe a pris le 17e rang lors des épreuves de qualification qui ont eu lieu à Régina, mais seules les 14 premières obtenaient leur laissez-passer pour Moncton.

La déception fut tellement vive que la patineuse âgée de 21 ans a songé à tout abandonner.

Mais la détermination de l’Acadienne a rapidement pris le dessus.

«Mon but était de me qualifier pour mes premiers championnats canadiens qui avaient lieu ici, dans ma ville natale. Je voulais vraiment y participer», explique-t-elle.

Cormier occupait pourtant le septième rang après le programme court.

Un programme long difficile a cependant ruiné ses chances de patiner sur la glace du Colisée.

«Ça m’a vraiment fait de la peine et j’ai pris une couple de semaines pour réfléchir à mon avenir. Cette période m’a fait réaliser à quel point j’aime patiner. J’étais septième après le programme court et je sais que je peux patiner avec ce groupe et que je peux compétitionner contre les meilleurs au Canada», souligne-t-elle dans un large sourire.

«Mon chemin était déjà tracé si je m’étais qualifiée pour Moncton. J’allais arrêter la compétition et terminer ma maîtrise (en physiothérapie ou en kinésiologie). Mais quand je ne me suis pas qualifiée, tous mes plans ont changé», poursuit celle qui s’entraîne à Barrie, en Ontario.

«J’étais bouleversée parce que ce n’était vraiment pas le programme long que je voulais faire. Mais j’aime vraiment patiner et je veux me rendre au championnat national depuis que je suis jeune. Et un Acadien, ça n’abandonne pas!», déclare-t-elle en riant.

«J’adore m’entraîner et atteindre mes buts. C’est important pour moi de travailler jusqu’à ce que j’obtienne ce que je veux. J’aime m’exprimer sur la glace, avec la musique et la danse. J’aime les sauts et la difficulté du sport en général. J’aime tout au sujet du patinage!», précise Gabrielle Anne Cormier.

Comme aucune athlète n’a dû se désister à la dernière minute en raison d’une blessure, l’Acadienne ne patinera pas sur la glace du Colisée en fin de semaine.

Mais ce n’est que partie remise puisque Gabrielle Anne Cormier a l’intention de faire partie de l’élite canadienne en 2013.

Avec sa détermination, vous pouvez gager un petit 2 $ sur ses chances.