Le Titan démarre en force, puis s’écroule…

 BATHURST – Tout avait pourtant bien commencé pour le Titan…

La troupe d’Éric Dubois a ruiné un excellent début de match, s’inclinant 5 à 2 devant les puissants Sea Dogs de Saint-Jean, dimanche à Bathurst.

L’équipe locale s’était pourtant donné une avance de 2 à 0, grâce à Zach O’Brien (45e) et Mirko Hoefflin (8e).

Mais le toit du Centre régional K.-C.-Irving allait ensuite leur tomber sur la tête.

Des filets consécutifs de Charles-Olivier Roussel (10e), Charles Coyle (5e), Zach Phillips (24e et 25e) et de Danick Gauthier (35e) allaient finalement permettre à l’équipe de Gerard Gallant de quitter la région Chaleur avec un triomphe de 5 à 2.

L’entraîneur Éric Dubois disait après la rencontre que son équipe a été un peu victime de son bon début de match.

«Nous avons eu un excellent départ, mais ce ne fut pas du tout bénéfique pour nous», explique-t-il.

«Soudainement, on s’est mis à jouer en pensant qu’on allait en marquer 10 et on s’est mis à ouvrir le jeu. On ne peut pas faire ça contre une équipe aussi talentueuse que les Sea Dogs, parce qu’ils nous font payer chacune de nos erreurs», ajoute l’homme de banc du Titan.

«Lorque nous avons eu du succès contre Saint-Jean chez eux (deux victoires) ou contre Shawinigan, on a été patient et on jouait bien sans la rondelle. C’était d’ailleurs notre plan de match dimanche», précise-t-il.

«Est-ce qu’on a pensé deux secondes qu’on allait les battre 10 à 0 après avoir marqué deux buts? Je pense que les jeunes vont tirer une bonne leçon de ce match et qu’ils vont beaucoup apprendre de ça», poursuit Éric Dubois.

De l’autre côté, on se disait déçu du début de match.

«Pour une raison que j’ignore, les gars n’étaient pas prêts dès le début», indique Gerard Gallant.

«Ils (le Titan) ont marqué deux buts en avantage numérique, mais nous avons finalement pris le contrôle du match à cinq contre cinq. Je pense que notre premier but (celui de Charles-Olivier Roussel) a été un point tournant pour nous», ajoute le pilote des Sea Dogs.

L’avantage numérique du Titan fonctionnait à plein régime en début de rencontre alors que Zach O’Brien et Mirko Hoefflin donnaient à l’équipe locale une avance de 2 à 0 avant la cinquième minute de jeu.

La puissance offensive des Sea Dogs n’allait cependant pas sommeiller trop longtemps.

Charles-Olivier Roussel a brisé la glace, avant que l’Américain Charles Coyle ne crée l’égalité à mi-chemin dans la période.

Saint-Jean couronnait cette belle remontée en fin d’engagement avec le 24e de Zach Phillips.

Jonathan Huberdeau et Charles Coyle récoltaient un deuxième point chacun dans le match sur cette séquence.

Phillips a creusé l’écart à deux buts en début de deuxième période avant que Danick Gauthier ne place la rencontre hors de portée du Titan à mi-chemin dans l’engagement.